Les élèves de Sandy Hook ont fait leur rentrée dans un nouvel établissement

Des élèves de l'école Sandy Hook à Newtown dans le Connectictut prennent le bus scolaire pour aller dans leur nouvel établissement, le 3 janvier 2013 [Timothy A. Clary / AFP] Des élèves de l'école Sandy Hook à Newtown dans le Connectictut prennent le bus scolaire pour aller dans leur nouvel établissement, le 3 janvier 2013 [Timothy A. Clary / AFP]

Entourés de mesures de sécurité draconiennes, les petits élèves de Sandy Hook à Newtown (Connecticut) ont repris jeudi le chemin de l'école, accueillis dans un nouvel établissement remis à neuf, 20 jours après le massacre qui a révulsé l'Amérique.

La presse a été soigneusement tenue à l'écart. Toutes les voitures arrivant dans le périmètre de l'école, située à Monroe, à quelques 10 km de Sandy Hook, étaient arrêtées par la police et l'identité des conducteurs vérifiée, a constaté un journaliste de l'AFP.

Cette journée doit être aussi "normale" que possible avait insisté mercredi la responsable locale des écoles, Janet Robinson, évoquant la nécessité pour les enfants de retrouver une routine familière.

Pour faciliter la transition, les bureaux, les crayons, les affiches et dessins, tout ce qui faisait le quotidien des enfants a été transporté dans la nouvelle école, un collège désaffecté rebaptisé "école primaire de Sandy Hook", et réaménagé durant les fêtes.

Des ballons verts et blancs, de gros noeuds verts, aux couleurs de Sandy Hook, avaient été installés sur le parcours, ainsi que des panneaux souhaitant la bienvenue aux enfants. Les murs de l'école étaient décorés de flocons de neige en papier, envoyés de très nombreuses écoles "du monde entier", selon Mme Robinson.

Mais pour les enfants et leurs parents, qui les ont accompagnés le coeur serré jusqu'à leur nouvelle école, ce retour à la normale sera difficile.

Nombre des enfants (de la dernière année de maternelle au CM1) se trouvaient à Sandy Hook le 14 décembre, lorsque Adam Lanza, 20 ans, en a forcé l'entrée avec un fusil semi-automatique, est entrée dans une première classe de CP qu'il a mitraillée, puis dans une deuxième. Il a tué 20 enfants et six femmes dont la directrice avant de se suicider.

Ce massacre a profondément choqué l'Amérique, en raison du nombre et de l'âge des enfants, et suscité un nouveau débat sur les armes à feu.

"C'était le pire jour de ma présidence et je ne veux pas que cela se reproduise", a déclaré la semaine dernière le président Barack Obama.

 

> Retrouvez notre dossier sur la fusillade de Newtown

À suivre aussi

Etats-Unis Des écoles du Colorado s'équipent de fusils semi-automatiques
Des élèves reprennent le chemin de l'école le 18 décembre 2012 à Newtown
Sandy Hook Fusillade de Newtown : rentrée des classes dans une nouvelle école
Obama lors de la cérémonie en mémoire aux victimes de la tuerie de l'école élémentaire de Newtown, le 16 décembre 2012 [Mandel Ngan / AFP/Archives]
Sandy Hook Newtown, le pire jour de la présidence d'Obama

Ailleurs sur le web

Derniers articles