Les huit principaux attributs du Pape

Le Pape possède des vêtements et des attributs spécifiques et multiséculaires Le Pape possède des vêtements et des attributs spécifiques et multiséculaires[Sébastien Bozon / AFP]

Le souverain pontife qui sera élu à l’issue du conclave revêtira à son tour les ornements spécifiques réservés aux successeurs de Pierre. Petit précis de paramentique pontificale.

 

La soutane blanche

Indissociable de la figure contemporaine du Pape, la soutane blanche n’a pas toujours été son « vêtement officiel ». Naguère rouge, la soutane est devenue immaculée depuis le pontificat de Saint Pie V qui appartenait  à l’Ordre des Dominicains dont la tenue est blanche.

 

La calotte blanche

Si le pape n’est pas seul, dans la hiérarchie catholique, à pouvoir porter la soutane blanche, il est en revanche l’unique détenteur de la calotte blanche. Nommée « zucchetto » en italien, cette coiffure de tissu ronde était destinée originellement à recouvrir les tonsures des ecclésiastiques.

 

L’anneau du pêcheur

Ou « anneau piscatoriel ». Il est remis au Pape au début de son pontificat, et il est brisé ou rayé à sa mort ou lors sa renonciation. Sur son chaton, figure une représentation de Saint-Pierre jetant ses filets depuis sa barque, signe du rôle pastoral de l’évêque de Rome.

L'anneau du pêcheur de Benoît XVI (Alberto Pizzoli / AFP)

 

Le pallium

On associe souvent cette bande de laine blanche placée autour du cou à la seule personne du Pape. Pourtant, les primats et les archevêques peuvent aussi arborer cet ornement qui évoque également le rôle de berger du Saint-Père. Les croix, brodées sur le pallium pontifical, sont rouges.

Jean-Paul II reçoit le pallium après son élection en octobre 1978 (STF/ UPI / AFP)

 

La férule crucifère

Appelé aussi « férule papale », ce bâton liturgique est un attribut du pouvoir spirituel et temporel du Pape qui, à la différence des évêques, ne porte pas de crosse. Dans certaines circonstances solennelles, le Pape peut brandir une « férule crucifère triple ».

La férule crucifère de Saint-Sylvestre (cc / riccispeziari)

 

La mosette (ou mozette)

Il s’agit d’un camail, ou courte pélerine, que peuvent porter les hauts dignaitaires de l’Église. Celle du Pape est en velours rouge bordée d’hermine blanche en hiver, ou en soie blanche bordée d’hermine en été. Le souverain pontife peut la porter hors des célébrations liturgiques.

Pie VII revêtu de la mozette signe le concordat avec la France en 1801 (d'après Jean-Baptiste Wicar) - CC / Jimmy 44

 

La tiare pontificale

Symbole multiséculaire de la souveraineté pontificale, l’usage de cette coiffe majestueuse a été abandonné depuis Paul VI. Les trois couronnes qui la composent représentaient les pouvoirs temporel, spirituel et moral du Pape.

Pie XII, coiffé de sa tiare en 1939 (CC / Joachim Specht)

 

La camauro

Cette coiffure n’était plus portée depuis le XVIIIe siècle, sauf sur le lit de mort des Pape. Cependant, Benoît XVI a ressuscité l’usage de ce bonnet d’hiver rouge bordé d’hermine.

La dépouille embaumée de Jean XXIII coiffée du camaura (Alberto Pizzoli / AFP)

 

Et aussi sur DirectMatin.fr : 

Qui sera le prochain Pape ? La mystérieuse prophétie de Jean XXIII

Vous aimerez aussi

Le pape François le 3 octobre 2018 au Vatican  [Andreas SOLARO / AFP/Archives]
Église Abus sexuels : le pape ordonne une enquête approfondie dans les archives du Vatican sur le cardinal McCarrick
La cathédrale catholique de l'Immaculée Conception à Hong Kong, le 23 septembre 2018 [Philip FONG / AFP]
Religion Accord Chine-Vatican : les catholiques de Hong Kong et Taïwan plutôt optimistes
Vatican Le pape François reconnaît 7 évêques nommés sans son aval par Pékin

Ailleurs sur le web

Derniers articles