Des papous torturent et décapitent deux sorcières présumées (suite)

Meurtre d'une sorcière présumée en février 2013 à Mount Hagen Meurtre d'une sorcière présumée en février 2013 à Mount Hagen[POST COURIER / AFP]

La police de Nouvelle-Guinée n'a rien pu faire contre ce meurtre barbare. Accusées de sorcellerie, deux femmes habitants l'île de Bougainville (Papouasie - Nouvelle Guinée) ont été torturées trois jours durant avant d'avoir la tête tranchée par la foule. (page 2/2).

Déjà, le 6 février dernier, une jeune femme de 20 ans accusée de sorcellerie avait été dénudée, arrosée d'essence et brûlée vive par la foule non loin de Mount Hagen. Plus récemment, on a parlé de six autres femmes torturées au fer rougi au feu à l'occasion des "sacrifices de Pâques".

Ces meurtres réguliers, qui inquiétent de plus en plus les ONG à l'instar d'Amnesty International, sont souvent le fait de  sectes qui ont érigé la lutte contre la sorcellerie au rang de dogme, quitte à se livrer elles-mêmes à de véritables actes de barbarie. Ce fut le cas notamment au cours de l'été dernier.

En juilllet 2012, 29 personnes - membres d'une secte dont l'effectif est évalué à 1000 individus - ont ainsi été arrêtées après avoir perpétré une série de meurtres contre des sorciers à qui ils reprochaient d'avoir des relations sexuelles avec les femmes de la famille de leurs "clients".

Non contents d'assassiner ces sorciers, les sectataires avaient également dévoré leurs cerveaux crus, leurs foies, leurs coeurs et leurs pénis.

 

Retourner au début de l'article

À suivre aussi

Aviation Crash en Papouasie : les boites noires retrouvées, aucun survivant
Séisme Puissant séisme en Indonésie : bâtiments endommagés, un disparu
Un sismographe [Frederick Florin / AFP/Archives]
Papouasie Papouasie-Nouvelle-Guinée : nouvelle secousse après un violent séisme

Ailleurs sur le web

Derniers articles