Chypre : la nationalité en consolation

Longue attente devant une banque chypriote. (Photo d'illustration)[HASAN MROUE / AFP]

Cela ressemble à un lot de consolation. Le président chypriote, Nicos Anastasiades, a ainsi annoncé dimanche que les étrangers qui avaient perdu plus de trois millions d’euros dans le plan de sauvetage de l’île pourraient demander la nationalité chypriote.

Un privilège accordé également à tous ceux qui souhaiteraient investir 3 millions dans le pays. Jusqu’ici, pour pouvoir être éligible, les investissements nécessaires devaient atteindre 15 millions d’euros.

Pour Chypre, cette mesure a pour but premier de conserver dans l’économie locale les investisseurs ponctionnés par le plan et d’en attirer de nouveaux. Une offre donnant-donnant qui vise principalement les ressortissants russes.

Par ce biais, ces derniers pourraient travailler et voyager plus facilement sur l’île, sans avoir besoin de visa. Mais surtout, ils obtiendraient la citoyenneté européenne, synonyme de libre circulation dans l’UE. Idéal pour développer un peu plus leurs activités commerciales.

Reste à savoir si les investisseurs jugeront plus intéressant de devenir Chypriote que Belge, Suisse ou Monégasque. Parmi les pays fiscalement avantageux, le Rocher reste en effet le plus recherché avec son absence d’impôts sur le revenu, de taxe foncière et de taxe d’habitation.

 

À suivre aussi

Eurovision Eurovision : tout savoir sur Tamta Goduadze, la candidate de Chypre
Des grappes de raisin  sèchent à même le sol dans le village de Monagri, dans les monts du Troodos à Chypre (sud), en vue de la production du vin Commandaria, le 14 septembre 2018 [Amir MAKAR / AFP]
récolte Chypre vendange «le vin des rois et des dieux»
Drame Au moins 16 morts dans le naufrage d'une embarcation de migrants au large de Chypre-Nord

Ailleurs sur le web

Derniers articles