Un symposium sur les OVNI organisé par CHD à Washington

Le congrès de CHD se déroulera à quelques encablures du Capitole de Washington Le congrès de CHD se déroulera à quelques encablures du Capitole de Washington[CHRIS KLEPONIS / AFP]

Des membres du Congrès, un vétéran des missions Apollo, des officiers de l'US Air Force;.. C'est un parterre de personnalités qui participent au symposium qui s'ouvre lundi à Washington à l'instigation de Citizen Hearing on Disclosure. Leur objet d'étude : la vie extra-terrestre.

Edgar Mitchell a foulé le sol de la Lune le 6 février 1971. Il pilote ce jour-là le module lunaire de la mission Apollo 14. Pour cet homme, qui fut alors l'objet d'une sélection physique, psychologique et mentale drastique, l'existence des extra-terrestres et les signes de leurs visites régulières sur la terre ne font aucun doute. "Je ne peux pas dire d'où ils viennent, mais les preuves de leur présence sont écrasantes".

Comme la plupart des autres membres de l'organisation Citizen Hearing on Disclosure (CHD) - dont il est le porte-parole - il est persuadé que le gouvernement américain dissimule l'existence des ces êtres du troisième type pour protéger des intérêts financiers. "L'embargo est le fait des puissances d'argent qui déploient tous leurs efforts pour maintenir le silence" déclare t-il ainsi au Huffington Post.

Durant une semaine, du 29 avril au 3 mai, près de 40 personnalités vont se réunir au Press Club de Washington afin de peser les hypothèses concernant la vie extra-terrestre et pour inciter les élus du Congrès et le gouvernement américain à révéler au grand public les éléments d'information dont ils disposent. La salle de bal du Press Club sera aménagée à la manière du Sénat américain. Une façon d'illustrer le slogan de CHD : "Si le Congrès ne fait pas le travail, le peuple s'en chargera".

 

D'anciens membres du Congrès interviennent

Plusieurs anciens élus figurent au comité du Citizen Hearing of Disclosure. A commencer par Mike Gravel, ancien sénateur démocrate de l'Alaska, qui s'était fait connaître durant la guerre de Vietnam en publiant des documents confidentiels, les "Pentagon Papers", et en menant campagne contre la conscription obligatoire. Lui aussi est persuadé de l'existence de phénomènes mystérieux, connus et dissimulés par les autorités. "Je ne pense pas que le mot "extra-terrestre" soit le plus adapté. Il serait plus juste de parler de substances étrangères non identifiables ou de véhicules aériens" explique t-il aussi le Huffington Post.

Alors que plusieurs événements ont récemment défrayé la chronique et agité le web, comme en Russie ou en Irlande, à mi-distance de la Maison-Blanche et du Congrès, les militants de CHD entendent donc dénoncer ce qu'ils considèrent comm un "embargo" organisé sur ces phénomènes. Ils n'excluent pas non plus de porter leurs revendications devant l'ONU.

 

Vidéo : la présentation (en anglais) de CHD

 

Un OVNI "cigare" passe lentement au-dessus du Popocatepetl

Vidéo  : Est-ce un OVNI qui frôle la Lune ?

 

Vous aimerez aussi

Espace Les extraterrestres pourraient déjà être sur Terre, selon un scientifique de la NASA
Cryptomonnaie Le Bitcoin perturbe la recherche des OVNI et des extra-terrestres
Etats-Unis Los Angeles : SpaceX lance des satellites, certains croient voir des Ovni

Ailleurs sur le web

Derniers articles