Etats-Unis : un Ouzbèque de 30 ans accusé de soutien à une organisation terroriste

Un policier américain dans l'Idaho [Justin Sullivan / Getty Images/AFP/Archives] Un policier américain dans l'Idaho [Justin Sullivan / Getty Images/AFP/Archives]

Un Ouzbèque de 30 ans a été arrêté jeudi dans l'Idaho (nord-ouest) et accusé de complot de soutien à une organisation terroriste, a annoncé le ministère de la Justice.

Après avoir été étroitement surveillé par le FBI, Fazliddin Kurbanov, en situation légale aux Etats-Unis, fait l'objet de deux actes d'accusation en Idaho où il résidait, et dans l'Utah (ouest) pour complot de soutien à une organisation terroriste, détention d'un engin explosif et distribution d'informations relatives aux explosifs et aux armes de destruction massive.

D'août 2012 à mai 2013, Kurbanov aurait comploté pour fournir des ressources et une aide au Mouvement islamique d'Ouzbékistan, désignée comme une organisation terroriste aux Etats-Unis. Il aurait eu en outre en sa possession un engin de destruction prêt à assembler, contenant notamment une grenade, de la poudre d'aluminium, du nitrate de potassium.

Il encourt pour cela en Idaho 15 ans de prison pour complot de soutien matériel à des terroristes, et 10 ans pour possession d'une arme de destruction.

A partir de janvier 2013, Kurbanov aurait fourni une formation sur internet et des démonstrations sur la fabrication d'engins explosifs, avec des conseils pratiques, des formules écrites et des adresses pour se fournir en matériaux.

Il risque pour cela dans l'Utah 20 ans de prison.

Il comparaîtra vendredi pour la première fois devant un tribunal de Boise, dans l'Idaho, avant d'être transféré dans l'Utah.

Vous aimerez aussi

Près de 1,7 million d'euros restent toujours introuvables, selon une source proche de l'enquête.
Justice Fourgon volé : le convoyeur de fonds et une complice présumée mis en examen et écroués
Un Syrien de 30 ans a été placé en détention provisoire, suite aux réquisitions du parquet de Paris.
Justice Paris : un Syrien mis en examen pour crime contre l'humanité et écroué
Martha Hernandez (à gauche) et Ana Suda à Havre, dans le Montana (Etats-Unis), le 23 janvier 2019  [HO / ACLU of Montana/AFP/Archives]
Justice Etats-Unis : deux femmes arrêtées pour avoir parlé espagnol poursuivent la police des frontières

Ailleurs sur le web

Derniers articles