Pyongyang possèderait deux fois plus de lanceurs de missiles

Photo transmise le 20 mars 2013 par l'agence nord-coréenne, KCNA, montrant le lancement d'un missile sol-air [Kns / KCNA/AFP/Archives] Photo transmise le 20 mars 2013 par l'agence nord-coréenne, KCNA, montrant le lancement d'un missile sol-air [Kns / KCNA/AFP/Archives]

La Corée du Nord possèderait deux fois plus de lanceurs mobiles de missiles qu'estimé jusqu'à présent par le renseignement sud-coréen, révèle un rapport militaire publié vendredi par l'agence de presse Yonhap.

Pyongyang aurait ainsi 50 lanceurs de missiles de moyenne portée et 150 lanceurs de missiles de courte portée, et non pas 94 au total comme le pensait Séoul, croit savoir le Korea Institute for Defense Analyses (KIDA).

Selon cet organisme d'Etat, le Pentagone dispose des mêmes informations.

Un responsable de la défense américaine a indiqué début mai que le Nord avait retiré deux missiles de son site de lancement sur la côte est du pays dans un contexte de décrue des tensions sur la péninsule.

Tokyo et Séoul avaient accru leur défense antimissiles tandis que l'armée américaine avait déployé deux destroyers équipés d'armes antimissiles et de puissants radars pour contrer un possible lancement.

La péninsule coréenne a connu une de ses pires crises depuis plusieurs années, déclenchée par le tir réussi d'une fusée nord-coréenne en décembre et un 3e essai nucléaire en février auxquels la communauté internationale a répliqué par de nouvelles sanctions, entraînant la colère de Pyongyang.

Quel est l'arsenal de la Corée du Nord ?

Vous aimerez aussi

Une image des leaders nord et sud-coréens Kim Jong Un  et Moon-Jae-in est projetée dans un stade de Pyongyang, le 9 septembre 2018. [Ed JONES / AFP]
Diplomatie Kim Jong-un annonce une visite historique à Séoul
Le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon et son homologue nord-coréen Ri Son Gwon se rencontrent à Panmunjom dans la zone démilitarisée, le 1er juin 2018 [Handout / South Korean Unification Ministry/AFP/Archives]
Diplomatie Les deux Corées ouvrent leur bureau de liaison conjoint dans le Nord
Etats-Unis Ce tweet de Donald Trump qui aurait pu provoquer une guerre avec la Corée du Nord

Ailleurs sur le web

Derniers articles