Obama maintient sa cote de popularité

Barack Obama à Baltimore (Maryland), le 17 mai 2013 [Patrick Smith / Getty Images/AFP] Barack Obama à Baltimore (Maryland), le 17 mai 2013 [Patrick Smith / Getty Images/AFP]

La cote de popularité du président américain Barack Obama s'est maintenue cette semaine au-dessus de 50%, selon un sondage CNN publié dimanche, malgré les trois polémiques impliquant son administration.

Quelque 53% des Américains approuvent le travail du dirigeant tandis que 45% le désapprouvent, indique l'étude réalisée par CNN et l'institut ORC vendredi et samedi, à l'issue d'une semaine politique monopolisée par plusieurs controverses qui ont déclenché la fureur des républicains.

Un projet de loi sur la protection des sources des journalistes a été exhumé après l'indignation suscitée par la révélation de la saisie de relevés téléphoniques d'Associated Press par le département de la Justice. Des têtes ont par ailleurs commencé à tomber dans l'administration fiscale, qui a reconnu avoir soumis des dizaines de groupes conservateurs à des procédures administratives extrêmement lourdes et "inappropriées". Enfin, l'affaire de l'attentat de Benghazi (Libye) en septembre a continué à occuper l'actualité, la Maison Blanche ayant publié, sous pression, 100 pages d'emails internes pour contrer les accusations de manipulation.

Début avril, le même sondage donnait au président une cote statistiquement équivalente de 51%.

Près de 61% des personnes interrogées estiment que les déclarations de Barack Obama sur l'affaire du fisc ont été "majoritairement vraies" ou "complètement vraies", tandis que 54% considèrent que les élus républicains ont "réagi de façon appropriée" aux révélations.

"Les Américains ont une grande confiance dans le président", a commenté Dan Pfeiffer, haut conseiller de la Maison Blanche, sur CNN dimanche. "La question pour les républicains est de savoir s'ils vont travailler avec le président" sur les grands dossiers législatifs de l'année, notamment la réforme de l'immigration et le budget de l'Etat fédéral.

Vous aimerez aussi

Selon des statistiques dont se fait l'écho CBS News, la population noire du comté de Saint-Louis auquel appartient Ferguson, a trois plus de chance que les Blancs d'être pauvres.
Etats-Unis Mort de Michael Brown à Ferguson : mystère autour de la mort de 6 militants antiracistes
La mère avait prévenu les secours en août 2018, en leur expliquant que son bébé de six semaines avait perdu connaissance (photo d'illustration).
Etats-Unis Une mère, sous l’emprise de la drogue, est accusée d’avoir tué son bébé en l’allaitant
Etats-Unis Procès Monsanto : le Roundup a contribué au cancer d'Edwin Hardeman, estime un jury américain

Ailleurs sur le web

Derniers articles