Syrie : assaut de l'armée sur Qousseir

Un avion de l'armée syrienne survole une localité du nord-ouest du pays, le 19 octobre 2012 à Maaret al-Numan [Bulent Kilic / AFP/Archives] Un avion de l'armée syrienne survole une localité du nord-ouest du pays, le 19 octobre 2012 à Maaret al-Numan [Bulent Kilic / AFP/Archives]

L'armée syrienne, appuyée par le puissant parti chiite libanais Hezbollah, a lancé dimanche l'assaut sur la ville de Qousseir pour tenter de prendre ce bastion rebelle dans le centre du pays qui résiste depuis plus d'un an, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'assaut sur Qousseir a commencé et il y a des combats acharnés entre rebelles et armée aux entrées de la ville", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires.

"Soldats et tanks tentent de pénétrer dans la ville et les rebelles tentent de les repousser", a -t-il précisé.

Les combattants du Hezbollah, allié indéfectible du régime de Bachar al-Assad, "jouent un rôle central dans cette bataille", a souligné M. Abdel Rahmane.

L'armée avait préparé l'offensive terrestre en lançant depuis le matin une série de raids aériens sur la ville, accompagnés de violents tirs d'artillerie et de mortier, selon l'OSDH et des militants.

Ces bombardements ont fait 20 morts, dont 11 rebelles, selon l'Observatoire.

Depuis plusieurs semaines, l'armée, appuyée par des combattants Hezbollah et des miliciens pro-régime, tente de prendre la ville qui échappe au contrôle du régime du président Bachar al-Assad depuis plus d'un an.

Récemment, ces forces sont parvenues à prendre plusieurs villages aux alentours de Qousseir, située dans la province centrale de Homs et sur l'axe stratégique reliant la capitale Damas au littoral.

Vous aimerez aussi

Le tunnel sous les Alpes source de problèmes entre la France et l'Italie
Conflit Le tunnel sous les Alpes source de problèmes entre la France et l'Italie
Carte représentant les zones de contrôle dans l'est de la Syrie au 8 février [ / AFP]
Conflit Syrie : violents combats entre l'alliance arabo-kurde et les jihadistes de Daesh
Mazloum Kobani, commandant en chef des Forces démocratiques syriennes lors d'une interview exclusive avec l'AFP, près de la ville de Hassaké dans le nord de la Syrie, le 24 janvier 2019 [Delil SOULEIMAN / AFP]
Conflit Le soi disant «califat» de Daesh en Syrie sera défait d'ici à un mois

Ailleurs sur le web

Derniers articles