Le diplomate américain démasqué comme "agent de la CIA" a quitté la Russie

Photo d'une carte d'identité de l'agent présumé de la CIA Ryan Fogle, fournie par le Service fédéral de sécurité russe (FSB) le 14 mai 2013 [ / FSB/AFP/Archives] Photo d'une carte d'identité de l'agent présumé de la CIA Ryan Fogle, fournie par le Service fédéral de sécurité russe (FSB) le 14 mai 2013 [ / FSB/AFP/Archives]

Le diplomate américain déclaré persona non grata après avoir été interpellé à Moscou et accusé mardi d'être un agent de la CIA cherchant à recruter un membre du Service fédéral de sécurité (FSB) a quitté la Russie dimanche, selon des images de la télévision russe.

La chaîne NTV et la télévision publique Rossia ont diffusé des images montrant l'homme présenté précédemment comme le troisième secrétaire du département politique de l'ambassade américaine, Ryan C. Fogle, entrant dans un aéroport et se présentant au comptoir d'enregistrement puis au contrôle des passeports dans la file réservée aux diplomates, et subissant une fouille pour l'embarquement.

NTV a affirmé que ces images avaient été tournées dimanche à l'aéroport Cheremetievo de Moscou.

La Russie avait annoncé mardi avoir arrêté en flagrant délit un diplomate américain agent de la CIA qui tentait de recruter à Moscou un membre des services russes, dénonçant là une "provocation" digne de la guerre froide.

"L'agent de la CIA Ryan C. Fogle, travaillant sous la couverture de troisième secrétaire du département politique de l'ambassade, a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi", avait déclaré le FSB.

Les chaînes de télévision ont diffusé à plusieurs reprises des images du diplomate interpellé et interrogé par le FSB, ainsi que des bribes de conversation présentées comme des écoutes.

Le ministère russe des Affaires étrangères avait déclaré mercredi le diplomate persona non grata, exigeant son départ "dans les plus brefs délais".

À suivre aussi

17 Iraniens ont été arrêtés entre mars 2018 et mars 2019 dans le cadre du démantèlement d'un «réseau d'espions» de la CIA.
Espionnage «Réseau de la CIA» démantelé en Iran : 17 arrestations, des peines de mort
L'étudiant australien Alex Sigley, libéré après avoir été détenu en Corée du Nord, à son arrivée à l'aéroport de Tokyo, le 4 juillet 2019  [Toshifumi KITAMURA / AFP]
interpellation Corée du Nord : l'étudiant australien arrêté puis libéré a reconnu qu'il «espionnait»
High-Tech Chine : des gardes frontières installeraient des logiciels espions dans les mobiles de certains touristes

Ailleurs sur le web

Derniers articles