Des changements ordonnés à la tête de la sécurité irakienne

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, le 11 octobre 2012 lors d'un déplacement à Prague [Michal Cizek / AFP/Archives] Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, le 11 octobre 2012 lors d'un déplacement à Prague [Michal Cizek / AFP/Archives]

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a ordonné des "changements" à la tête de l'appareil sécuritaire mardi afin de répondre à la flambée de violences que connaît le pays, a indiqué un haut responsable à l'AFP.

M. Maliki, qui porte le titre de commandant en chef des forces armées irakiennes, a ordonné des "changements à la tête du commandement des opérations et des divisions" de l'armée, chargés d'assurer la sécurité, a expliqué cette source sous couvert d'anonymat.

Le chef du gouvernement a notamment décidé de démettre de ses fonctions le général Ahmed Hachem, qui dirige le commandement des opérations à Bagdad, selon ce haut responsable proche de M. Maliki.

A l'exception de la région autonome du Kurdistan, chaque province irakienne est dotée d'un commandement des opérations qui réunit armée et police et dont l'unique tâche est d'assurer la sécurité.

Selon Iraqiya, le chef du gouvernement a décidé ce remaniement mardi "après consultations avec des responsables de la sécurité".

L'Irak vit une flambée de violences doublée d'une profonde crise politique qui font craindre un retour du conflit religieux de 2006-2007. Plus de 200 personnes sont mortes dans des attentats chaque mois depuis le début de l'année, selon un décompte effectué par l'AFP sur la base de données fournies par des sources médicales et sécuritaires.

À suivre aussi

Quatre collaborateurs d'une ONG française, trois Français et un Irakien, ont disparu à Bagdad.
Disparition L'association française SOS chrétiens d'Orient annonce la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
International Conflit Iran - Etats-Unis, en direct : des milliers d'antiaméricains se rassemblent à Bagdad à l'appel d'un leader chiite
Air France suspend « tout survol des espaces aériens iranien et irakien »
Conflit Air France suspend «tout survol des espaces aériens iranien et irakien»

Ailleurs sur le web

Derniers articles