Le gouvernement américain pas tenu de publier les photos de Ben Laden mort

Le partisan d'un parti pakistanais pro-Taliban porte un portrait d'Oussama Ben Laden, le 2 mai 2012 à Quetta [Banaras Khan / AFP/Archives] Le partisan d'un parti pakistanais pro-Taliban porte un portrait d'Oussama Ben Laden, le 2 mai 2012 à Quetta [Banaras Khan / AFP/Archives]

Une cour d'appel de Washington a décidé mardi que le gouvernement américain n'était pas obligé de montrer les photos du corps d'Oussama Ben Laden, tué par des soldats d'élite américains au Pakistan en mai 2011.

Le leader d'Al-Qaïda avait été abattu dans sa maison par un commando de Navy Seals, les soldats d'élite américains, qui avaient ensuite pris des photos du corps de Ben Laden pour confirmer le succès de leur mission.

La CIA a refusé de montrer ces photos, arguant du fait que les images étaient "classées top secret", ont précisé les juges dans une décision de 14 pages qui confirme le jugement de première instance.

"Nous affirmons que les images ont été correctement classifiées et qu'elles peuvent donc rester secrètes", malgré la loi pour la liberté de l'information, ont-ils ajouté.

Un groupe de réflexion à tendance conservatrice, Judicial Watch, avait poursuivi la CIA en raison de son refus de publier ces photos.

L'agence américaine du renseignement avait souligné que leur divulgation pouvait poser un risque pour la sécurité nationale.

Certaines des images sont choquantes et, "si elles sont publiées, elles pourraient conduire à des représailles contre des Américains", ont encore fait valoir les juges de la cour d'appel.

Vous aimerez aussi

Le tribunal correctionnel de Paris a décidé ce mardi que le procès aura lieu en décembre.
Procès Deux hommes jugés en décembre pour avoir usurpé l'identité d'Emmanuel Macron
Un homme fume de la marijuana devant la Cour constitutionnelle de Johannesburg qui en a autorisé le 18 septembre 2018 la consommation à titre privé. [WIKUS DE WET / AFP]
Drogue En Afrique du Sud, la justice décriminalise la consommation du cannabis à usage privé
Prison La prison de Gradignan, symbole de la surpopulation carcérale

Ailleurs sur le web

Derniers articles