Syrie : l'armée affirme avoir détruit un véhicule israélien dans le Golan

Des véhicules blindés israéliens sur le plateau du Golan, le 6 mai 2013 [Menahem Kahana / AFP/Archives] Des véhicules blindés israéliens sur le plateau du Golan, le 6 mai 2013 [Menahem Kahana / AFP/Archives]

L'armée syrienne a affirmé mardi dans un communiqué avoir détruit un véhicule israélien ayant dépassé la ligne de cessez-le-feu sur le plateau du Golan.

"Nous forces armées ont détruit un véhicule israélien avec tout ce qu'il transportait, qui venait des territoires occupés. Ce véhicule a dépassé la ligne de cessez-le-feu et avançait vers le village de Bir-Ajam situé dans la partie syrienne libérée où se trouvent des groupes terroristes ", précise le commandement général des forces armées syriennes.

L'incident s'est produit mardi à 01H10 (lundi 23H10 GMT), note l'armée syrienne.

Le mot "terroriste" dans le vocabulaire du régime signifie les rebelles anti-gouvernementaux.

"Cette agression flagrante montre une nouvelle fois l'implication de l'entité sioniste (Israël) dans ce qui se passe en Syrie et la coordination directe avec les groupes terroristes armés", déclaré l'armée.

L'armée israélienne avait affirmé que ses soldats avaient ouvert le feu dans la nuit de lundi à mardi après avoir été pris pour cible par des tirs en provenance de Syrie.

"Au cours de la nuit, une patrouille de Tsahal a été la cible de tirs près de la frontière syrienne dans le plateau du Golan. Aucun blessé n'est à déplorer. Le véhicule a été endommagé. Les soldats de Tsahal ont répondu en ouvrant le feu avec précision et ont atteint la source des tirs", peut-on lire dans le communiqué.

Le plateau du Golan est une région du sud-ouest de la Syrie occupée par Israël suite à la guerre de 1967 et annexée par l'Etat hébreu le 14 décembre 1981. Cette annexion a été condamnée par le Conseil de sécurité des Nations unies et n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Après la guerre israélo-arabe de 1973, la Syrie a récupéré la ville de Quneitra et ses environs et c'est ce qu'elle qualifie de "zones libérées" par rapport à ce qui reste toujours sous l'occupation israélienne.

À suivre aussi

Photo prise le 12 avril 2019 montrant une colonne de fumée s'élever derrière des chars des forces loyales au Gouvernement d'union nationale (GNA) à Wadi Rabi, à quelque 30 km au sud de la capitale libyenne [Mahmud TURKIA / AFP]
International Libye : 121 morts et près de 600 blessés dans les combats près de Tripoli
Russie : des combats d'oies en Russie
affrontements Après les combats de coqs, les combats d'oies en Russie
Bon à savoir La ceinture noire est-elle le grade le plus élevé ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles