Abbas salue les efforts de Kerry

John Kerry et Mahmoud Abbas le 23 mai 2013 à Ramallah [Fadi Arouri / AFP] John Kerry et Mahmoud Abbas le 23 mai 2013 à Ramallah [Fadi Arouri / AFP]

Le président palestinien Mahmoud Abbas a salué samedi les efforts du secrétaire d'Etat américain John Kerry pour relancer les pourparlers entre Palestiniens et Israéliens, affirmant qu'il existait encore une chance pour la paix dans la région.

"Il y a encore une chance pour établir la paix", a dit M. Abbas en Jordanie, en appelant les Israéliens à "libérer les détenus palestiniens et à mettre fin à leurs projets de colonisation".

"Venez pour qu'on fasse de la paix une réalité et pour que nos générations actuelles et futures puissent en profiter pleinement", a lancé le président palestinien à l'adresse des Israéliens.

M. Abbas, qui s'exprimait devant le Forum économique mondial (WEF) réuni à Al-Chounah sur la Mer morte, a salué les efforts de paix du secrétaire d'Etat américain qui suscitent de l'"espoir".

"Nous assistons ces derniers jours à des actions concrètes et à un effort louable pour la reprise du processus de paix, à travers la démarche du secrétaire Kerry, et cela suscite en nous un espoir", a-t-il dit.

A l'issue d'une nouvelle visite en Israël et dans les Territoires palestiniens, sa quatrième depuis sa prise de fonction, M. Kerry a exhorté vendredi Israéliens et Palestiniens à prendre des "décisions difficiles".

"Il est clair que le statu quo n'est pas tenable à long terme", a-t-il souligné, après avoir rencontré les principaux dirigeants israéliens et palestiniens.

Les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens sont complètement gelées depuis près de trois ans.

À suivre aussi

Le G7 fait fuir les touristes à Biarritz
Diplomatie Le G7 fait fuir les touristes à Biarritz
Un autocollant sur une vitre accueille les visiteurs à Biarritz pour le G7, qui se dérouerla de samedi à lundi, le 23 août 2013. [LUDOVIC MARIN / AFP]
Diplomatie Un G7 potentiellement explosif s'ouvre à Biarritz
Emmanuel Macron estime que son homologue brésilien Jair Bolsonaro a «menti» sur ses engagements en faveur de l'environnement.
Diplomatie Emmanuel Macron accuse Bolsonaro d'avoir «menti» sur le climat, la France s'oppose à l'accord UE-Mercosur

Ailleurs sur le web

Derniers articles