Obama en route vers l'Oklahoma après la tornade

Barack Obama quitte la Maison blanche, le 26 mai 2013 à Washington, pour se rendre à Moore [Nicholas Kamm / AFP] Barack Obama quitte la Maison blanche, le 26 mai 2013 à Washington, pour se rendre à Moore [Nicholas Kamm / AFP]

La gouverneure de l'Oklahoma Mary Fallin a appelé dimanche au versement rapide des fonds pour reconstruire la ville de Moore, ravagée par une tornade, à quelques heures de l'arrivée sur place du président Barack Obama pour constater les dégâts.

"J'ai besoin de pouvoir éviter les méandres bureaucratiques, de disposer des fonds de la Fema (l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence, ndlr) rapidement et des moyens publics pour aider nos concitoyens à faire face à ce désastre", a expliqué Mme Fallin sur CNN.

S'exprimant devant une montagne de débris, la gouverneure a insisté sur l'étendue des dégâts. "Il ne s'agit pas de quelques pâtés de maisons. Ca s'étend sur des kilomètres". Selon elle, la zone sinistrée s'étend sur 28 kilomètres de long et 2,5 de large.

La tornade qui a détruit une partie de cette banlieue d'Oklahoma City, dans le sud des Etats-Unis, a détruit ou endommagé quelque 1.200 maisons et fait 24 morts, dont 10 enfants, et 377 blessés.

Environ 33.000 personnes ont été affectés par la tornade dont les vents ont soufflé pendant 40 minutes avec des pointes supérieures à 320 km/h.

Le Sénat de l'Oklahoma a voté une allocation de 45 millions de dollars d'aide. Mais les coûts des dommages pourraient atteindre 2 milliards de dollars, soit le double de ceux de la tornade qui avait déjà ravagé la ville --et fait une quarantaine de morts-- en 1999, selon John Doak, directeur du département des assurances de l'Etat.

Barack Obama, qui a quitté Washington dans la matinée, devait arriver sur les lieux en début d'après-midi pour constater les dégâts et apporter son soutien aux victimes.

"Il rencontrera des familles qui ont été touchées et remerciera les membres des services de secours", avait expliqué mercredi son porte-parole Jay Carney. "Le président a demandé à son administration de fournir toutes les ressources à disposition (de l'Etat fédéral) pour soutenir les opérations dirigées par la gouverneure et son équipe", avait-il ajouté.

Vous aimerez aussi

Immigration Trump menace de fermer la frontière avec le Mexique
Etats-Unis Dans sa dernière tribune, Khashoggi parlait de la liberté de la presse
Faits divers États-Unis : une lycéenne sert des cookies contenant les cendres de son grand-père

Ailleurs sur le web

Derniers articles