Jordanie: plainte en justice contre l'ambassadeur d'Irak et 10 diplomates

Manifestation à Amman devant l'ambassade irakienne, le 21 mai 2013 [Khalil Mazraawi / AFP/Archives] Manifestation à Amman devant l'ambassade irakienne, le 21 mai 2013 [Khalil Mazraawi / AFP/Archives]

Deux avocats jordaniens ont porté plainte contre l'ambassadeur d'Irak en Jordanie et 10 autres diplomates irakiens les accusant de les avoir frappés lors d'un séminaire sur les fosses communes en Irak, a indiqué lundi une source judiciaire jordanienne.

"Le Procureur général d'Amman, le juge Mohammad al-Sourani, a ouvert aujourd'hui (lundi) une enquête, après la plainte déposée par les avocats Ziad Najdawi et Darar al-Khatatneh, contre l'ambassadeur d'Irak à Amman Jawad Hadi Abbas et 10 membres de l'ambassade soupçonnés d'avoir agressé les avocats et des citoyens au Centre culturel royal" lors du séminaire organisé par l'ambassade, a indiqué la source ayant requis l'anonymat.

Les deux avocats accusent notamment les diplomates irakiens de "les avoir frappés et l'ambassadeur d'avoir incité au meurtre de Najdawi", a-t-on ajouté de même source.

Me Ziad Najdawi a indiqué à l'AFP avoir "donné au Parquet les noms des agresseurs, parmi lesquels figure l'ambassadeur d'Irak Jawad Abbas qui a incité ses employés à me tuer, et 10 autres" personnes.

Le 22 mai, l'agence de presse jordanienne Petra avait rapporté que le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, avait fait part à la Jordanie de la "consternation" de son gouvernement après que des employés de l'ambassade d'Irak ont frappé et chassé des partisans jordaniens de Saddam Hussein qui participaient à Amman à un séminaire sur les fosses communes en Irak.

Une vidéo circulant sur YouTube montre les deux Jordaniens en train d'être frappés après avoir émis des critiques à l'encontre du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et fait l'éloge de Saddam Hussein, exécuté en 2006.

Des dizaines de Jordaniens ont par la suite manifesté devant l'ambassade d'Irak, exigeant l'expulsion de l'ambassadeur.

Des dizaines de milliers d'Irakiens se sont réfugiés en Jordanie à la suite de l'invasion, sous la direction des États-Unis, de leur pays, en 2003.

Vous aimerez aussi

Cristiano Ronaldo, le 29 septembre 2018 lors d'un match contre de la Juventus contre Napoli à Turin [Marco BERTORELLO / AFP/Archives]
Enquête Ronaldo rejette une accusation de viol, «crime abominable»
Etats-Unis Alyssa Milano apporte son «soutien» à l'accusatrice du juge Kavanaugh
Brett Kavanaugh, candidat à la Cour suprême de Donald Trump, fait l'objet d'une accusation d'agression sexuelle remontant aux années 80, photographié ici à son domicile à Chevy Chase, dans le Maryland, le 19 septembre 2018 [WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]
Etats-Unis Incertitudes sur le témoignage au Sénat américain de l'accusatrice du juge Kavanaugh

Ailleurs sur le web

Derniers articles