Un chef rebelle syrien donne un ultimatum de 24h au Hezbollah

Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, s'adresse au Parlement européen, le 6 mars 2013 à Bruxelles [John Thys / AFP/Archives] Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, s'adresse au Parlement européen, le 6 mars 2013 à Bruxelles [John Thys / AFP/Archives]

Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, a averti mardi que si le mouvement chiite libanais Hezbollah n'arrêtait pas son "agression" en Syrie, où ses hommes combattent aux côtés du régime, les forces insurgées les pourchasseraient "même en enfer".

"Si l'agression du Hezbollah contre le territoire syrien ne s'arrête pas dans les 24 heures, nous prendrons toutes les actions pour le pourchasser, même en enfer", a déclaré sur la télévision Al-Arabiya M. Idriss qui s'adressait notamment au président libanais Michel Sleiman.

À suivre aussi

Le jihadiste était emprisonné à Condé-sur-Sarthe depuis 2013
Terrorisme Qui est Flavien Moreau, le jihadiste libéré de prison ce lundi ?
Un Noël morose pour mes rares chrétiens du sud de la Syrie
International Un Noël morose pour les rares chrétiens du sud de la Syrie
Une photo prise le 22 décembre 2019 montre des immeubles détruits dans la ville de Maaret al-Noomane dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie [Omar HAJ KADOUR / AFP]
International Syrie: le régime gagne du terrain à Idleb, neuf civils tués

Ailleurs sur le web

Derniers articles