Un chef rebelle syrien donne un ultimatum de 24h au Hezbollah

Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, s'adresse au Parlement européen, le 6 mars 2013 à Bruxelles [John Thys / AFP/Archives] Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, s'adresse au Parlement européen, le 6 mars 2013 à Bruxelles [John Thys / AFP/Archives]

Le chef rebelle syrien, Salim Idriss, a averti mardi que si le mouvement chiite libanais Hezbollah n'arrêtait pas son "agression" en Syrie, où ses hommes combattent aux côtés du régime, les forces insurgées les pourchasseraient "même en enfer".

"Si l'agression du Hezbollah contre le territoire syrien ne s'arrête pas dans les 24 heures, nous prendrons toutes les actions pour le pourchasser, même en enfer", a déclaré sur la télévision Al-Arabiya M. Idriss qui s'adressait notamment au président libanais Michel Sleiman.

Vous aimerez aussi

Deux avions militaires russes décollent de la base militaire de Hmeimim en Syrie, le 16 mars 2016  [Vadim Grishankin / RUSSIAN DEFENCE MINISTRY/AFP/Archives]
Conflit Avion russe abattu en Syrie : la tension monte entre Moscou et Jérusalem
Politique Syrie : rencontre entre Poutine et Erdogan pour évoquer le sort d'Idleb
Un enfant transporte des pierres durant des travaux de construction d'un abri souterrain, dans la province syrienne d'Idleb, le 15 septembre 2018 [OMAR HAJ KADOUR / AFP]
Syrie A Idleb, les civils creusent des abris souterrains pour se protéger des bombardements

Ailleurs sur le web

Derniers articles