Le CICR suspend toutes ses activités en Afghanistan

Un policier afghan tient la garde le 30 mai 2013 devant le bureau du CICR attaqué la veille à Jalalabad [Noorullah Shirzada / AFP] Un policier afghan tient la garde le 30 mai 2013 devant le bureau du CICR attaqué la veille à Jalalabad [Noorullah Shirzada / AFP]

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé jeudi avoir suspendu "toutes ses activités" en Afghanistan au lendemain d'une attaque contre ses bureaux de Jalalabad, dans l'est du pays.

"Toutes nos activités ont été suspendues et notre bureau à Jalalabad est fermé", a indiqué sur son compte Twitter le CICR, basé à Genève.

"En raison de cette attaque, les gens ne pourront pas recevoir une aide précieuse comme de la nourriture et des soins", ajoute l'organisation présente de façon ininterrompue depuis 1987 en Afghanistan.

Un garde de sécurité afghan a été tué mercredi dans l'attaque non revendiquée contre les bureaux de l'organisation par un kamikaze et deux hommes armés qui ont été abattus par la police au terme d'une fusillade ayant duré deux heures.

Jalalabad est la principale ville de l'est de l'Afghanistan, une région sous forte influence des insurgés où les attentats sont fréquents.

Acteur humanitaire respecté en Afghanistan pour sa neutralité, le CICR s'occupe notamment de rendre les corps à chacun des belligérants, de retracer les détenus et de donner des soins médicaux.

Un employé suisso-salvadorien du CICR, Ricardo Munguia, avait été tué par balles en mars 2003 sur une route du sud de l'Afghanistan après avoir été arrêté par des talibans présumés. Mais jamais encore les bureaux du CICR n'avaient été pris délibérément pour cible.

À suivre aussi

Le président afghan Ashraf Ghani lors d'une réunion avec Donald Trump sur la base militaire de Bagram, le 29 novembre 2019 [Olivier Douliery / AFP]
Moyen-orient Afghanistan : Ashraf Ghani remporte la majorité à la présidentielle
Diplomatie En visite surprise en Afghanistan, Donald Trump annonce la reprise des négociations avec les talibans
Une victime d'un attentat contre une mosquée de l'est de l'Afghanistan, qui a fait des dizaines de morts le 18 octobre 2019 [NOORULLAH SHIRZADA / AFP]
Terrorisme Afghanistan : 62 morts lors d'un attentat dans une mosquée

Ailleurs sur le web

Derniers articles