Syrie: la Russie accuse l'opposition de saper la conférence internationale

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'exprime le 29 mai 2013 à Moscou [Yuri Kadobnov / AFP] Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'exprime le 29 mai 2013 à Moscou [Yuri Kadobnov / AFP]

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé jeudi l'opposition syrienne de saper la conférence de paix internationale en posant des conditions "irréalisables".

"On a l'impression que la coalition nationale et ses sponsors régionaux font tout pour empêcher le début du processus politique et obtenir une intervention militaire par tous les moyens, y compris une propagande peu scrupuleuse à l'intention de l'opinion publique occidentale", a déclaré M. Lavrov au cours d'une conférence de presse.

Le chef de la diplomatie russe a qualifié d'"irréalisables" les conditions posées par l'opposition syrienne pour participer à la conférence internationale, comme fixer des délais pour le départ du président syrien Bachar al-Assad.

L'initiative d'une nouvelle conférence internationale baptisée "Genève-2" et rassemblant notamment représentants du gouvernement syrien et de l'opposition a été lancée début mai par les responsables des diplomaties russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a indiqué mercredi que de nombreuses questions relatives à cette conférence n'étaient pas résolues, à commencer par la date à laquelle elle aurait lieu.

À suivre aussi

International Offensive turque en Syrie, en direct : la trêve expirera mardi, annonce Ankara
Un véhicule militaire américain lors d'une manifestation de Kurdes près de Ras al-Aïn aux abords de la frontière turque, le 6 octobre 2019 [Delil SOULEIMAN / AFP]
Conflit Syrie : les soldats américains se retirent d'une base dans le Nord
Conflit Syrie : un soldat turc tué dans une attaque des forces kurdes malgré la trêve, selon le gouvernement turc

Ailleurs sur le web

Derniers articles