Syrie: la Russie accuse l'opposition de saper la conférence internationale

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'exprime le 29 mai 2013 à Moscou [Yuri Kadobnov / AFP] Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'exprime le 29 mai 2013 à Moscou [Yuri Kadobnov / AFP]

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé jeudi l'opposition syrienne de saper la conférence de paix internationale en posant des conditions "irréalisables".

"On a l'impression que la coalition nationale et ses sponsors régionaux font tout pour empêcher le début du processus politique et obtenir une intervention militaire par tous les moyens, y compris une propagande peu scrupuleuse à l'intention de l'opinion publique occidentale", a déclaré M. Lavrov au cours d'une conférence de presse.

Le chef de la diplomatie russe a qualifié d'"irréalisables" les conditions posées par l'opposition syrienne pour participer à la conférence internationale, comme fixer des délais pour le départ du président syrien Bachar al-Assad.

L'initiative d'une nouvelle conférence internationale baptisée "Genève-2" et rassemblant notamment représentants du gouvernement syrien et de l'opposition a été lancée début mai par les responsables des diplomaties russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a indiqué mercredi que de nombreuses questions relatives à cette conférence n'étaient pas résolues, à commencer par la date à laquelle elle aurait lieu.

Vous aimerez aussi

Des enfants qui ont fui leur domicile après des bombardements présumés du régime de Damas contre les provinces de Hama et Idleb, le 1er mai 2019 en Syrie [Aaref WATAD / AFP]
International Syrie : près de 140.000 déplacés par les combats dans le nord-ouest
Daesh Tout savoir sur Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daesh
Syrie : «l'homme en jaune» fait partie du patrimoine d'Alep
Insolite Syrie : «l'homme en jaune» fait partie du patrimoine d'Alep

Ailleurs sur le web

Derniers articles