Manifestations à Istanbul : la police fait usage de gaz lacrymogènes

Des manifestants se heurtent à des policiers turcs, le 31 mai 2013 à Istanbul en marge d'une protestation contre le gouvernement [Gurcan Ozturk / AFP] Des manifestants se heurtent à des policiers turcs, le 31 mai 2013 à Istanbul en marge d'une protestation contre le gouvernement [Gurcan Ozturk / AFP]

La police turque a fait usage samedi matin de gaz lacrymogènes aux abords de la place Taksim, dans le centre d'Istanbul, pour disperser plusieurs centaines de manifestants au deuxième jour de violentes manifestations contre le gouvernement turc, a constaté un journaliste de l'AFP.

Après un long face-à-face avec des manifestants qui tenaient une barricade dans l'avenue Istiqlal, une artère piétonne et commerçante qui mène à la place Taksim, les forces de l'ordre ont tiré une salve de grenades lacrymogènes pour disperser la foule.

D'autres incidents ont été signalés un peu plus tôt dans la matinée dans le quartier de Besiktas, lorsqu'un groupe de manifestants venus du la rive anatolienne de la mégapole turque a traversé un pont sur le barrage et a été dispersé par la police, ont rapporté les médias turcs.

Ce mouvement de protestation, l'un des plus importants dirigés contre le pouvoir islamo-conservateur depuis son entrée en fonction en 2002, est parti d'une manifestation contre un projet d'aménagement urbain contesté à Istanbul et a fait plusieurs dizaines dizaines de blessés vendredi à Istanbul.

À suivre aussi

Un véhicule militaire américain lors d'une manifestation de Kurdes près de Ras al-Aïn aux abords de la frontière turque, le 6 octobre 2019 [Delil SOULEIMAN / AFP]
Conflit Syrie : les soldats américains se retirent d'une base dans le Nord
Conflit Syrie : un soldat turc tué dans une attaque des forces kurdes malgré la trêve, selon le gouvernement turc
De la fumée au-dessus de la ville syrienne de Ras al-Ain, lors de l'offensive des forces turques, le 18 octobre 2019 [Ozan KOSE / AFP]
Conflit Ankara et les forces kurdes s'accusent mutuellement de violer la trêve dans le nord syrien

Ailleurs sur le web

Derniers articles