Irak : 14 gardes-frontières tués

Des gardes frontières irakiens [Essam al-Sudani / AFP/Archives] Des gardes frontières irakiens [Essam al-Sudani / AFP/Archives]

Quatorze gardes-frontières irakiens ont été tués mercredi dans une embuscade tendue par des hommes armés ayant mis en place un faux barrage sur la route principale qui relie l'Irak à l'Arabie saoudite, a-t-on appris auprès des forces de sécurité.

Les gardes-frontières, qui se déplaçaient en convoi, ont été abattus par les assaillants qui ont mis le feu à deux dépouilles.

L'attaque s'est produite dans la matinée dans une zone désertique, à 200 km à l'ouest de la ville sainte chiite de Kerbala.

Selon le général Yasser Assem, lui-même membre des gardes-frontières irakiens, les victimes se déplaçaient dans trois voitures civiles afin de rallier les postes-frontières auxquels elles étaient affectées, le long de la frontière avec l'Arabie saoudite.

Une source médicale de la clinique du village de Noukhaïb a confirmé avoir reçu les 14 cadavres.

Vous aimerez aussi

Politique Violences en bande : Marine Le Pen dénonce un «terrorisme du quotidien»
Seine-Saint-Denis Les élus montent au créneau après la mort d'un adolescent de 12 ans à la suite d'une rixe
Une patrouille de la gendarmerie camerounaise sur la place principale de Buea, le 3 octobre 2018 [MARCO LONGARI / AFP]
Afrique Cameroun anglophone : à l'hôpital de Buea, les victimes du conflit se multiplient

Ailleurs sur le web

Derniers articles