Irak : 14 gardes-frontières tués

Des gardes frontières irakiens [Essam al-Sudani / AFP/Archives] Des gardes frontières irakiens [Essam al-Sudani / AFP/Archives]

Quatorze gardes-frontières irakiens ont été tués mercredi dans une embuscade tendue par des hommes armés ayant mis en place un faux barrage sur la route principale qui relie l'Irak à l'Arabie saoudite, a-t-on appris auprès des forces de sécurité.

Les gardes-frontières, qui se déplaçaient en convoi, ont été abattus par les assaillants qui ont mis le feu à deux dépouilles.

L'attaque s'est produite dans la matinée dans une zone désertique, à 200 km à l'ouest de la ville sainte chiite de Kerbala.

Selon le général Yasser Assem, lui-même membre des gardes-frontières irakiens, les victimes se déplaçaient dans trois voitures civiles afin de rallier les postes-frontières auxquels elles étaient affectées, le long de la frontière avec l'Arabie saoudite.

Une source médicale de la clinique du village de Noukhaïb a confirmé avoir reçu les 14 cadavres.

À suivre aussi

Société Après #metoo, il reste encore beaucoup à faire pour les femmes victimes de violences à Paris
Nicolas Sarkozy s'est exprimé sur «les scènes de violence auxquelles nous assistons depuis des mois», lors d'une cérémonie de voeux du numéro 2 des Républicains, Guillaume Peltier.
Politique Nicolas Sarkozy s'inquiète des «scènes de violence» de ces derniers mois
Violences Le policier filmé en train de frapper un manifestant porte plainte pour «violences volontaires»

Ailleurs sur le web

Derniers articles