Tunisie : les 3 Femen restent en détention

Les avocats des trois Femen qui comparaissent à Tunis arrivent au tribunal, le 5 juin 2013 [Fethi Belaid / AFP] Les avocats des trois Femen qui comparaissent à Tunis arrivent au tribunal, le 5 juin 2013 [Fethi Belaid / AFP]

Un tribunal de Tunis a décidé mercredi de reporter au 12 juin la prochaine audience du procès des trois activistes européennes du mouvement Femen qui restent en prison, a appris l'AFP auprès de leurs avocats.

La suite du procès "est reportée au 12 juin, la demande de liberté conditionnelle pour les trois Femen a été refusée", a indiqué Me Souheib Bahri.

Le juge a renvoyé le procès afin de pouvoir trancher à cette date sur la demande de plusieurs associations islamistes qui veulent se constituer partie civile.

Me Patrick Klugman, venu de Paris pour représenter le mouvement et les familles des trois accusées, a dénoncé cette décision.

"Le tribunal, sans même donner la parole aux Femen, a donné raison sur toute la ligne aux associations salafistes qui ne sont même pas partie dans ce procès", a dénoncé Me Klugman.

"Nous étions venus depuis Paris pour observer ce procès. Ce procès n'a pas eu lieu, justice n'a pas été rendue puisqu'elles n'ont pas été libérées et n'ont même pas été entendues", a-t-il martelé.

Les accusées, deux Françaises et une Allemande, risquent six mois de prison ferme pour avoir manifesté seins nus le 29 mai en soutien à une activiste tunisienne de Femen, Amina Sbouï, elle-même détenue depuis le 19 mai.

Vous aimerez aussi

Football Ligue des champions d'Afrique : Al Ahly s'écroule, l'Espérance sacrée
En état de choc, la mère d'une jeune Tunisienne qui s'est fait exploser lundi à Tunis, n'arrive pas à comprendre comment sa fille a pu commettre un tel geste. Photo prise lors d'un entretien avec l'AFP dans le village de Zorda, le 30 octobre 2018 [ANIS MILI / AFP]
Tunisie Kamikaze à Tunis : pour ses parents, la jeune fille a été «manipulée»
Un membre des forces de sécurité en garde sur le site d'un attentat qui a fait 20 blessés dont quinze policiers en plein centre de Tunis le 29 octobre 2018 [FETHI BELAID / AFP]
Tunisie Attentat de Tunis : un acte «isolé» et «artisanal», selon les autorités

Ailleurs sur le web

Derniers articles