Le Japon doit intégrer le Conseil de sécurité selon Hollande

François Hollande lors d'une cérémonue au Palais impérial, à Tokyo, le 7 juin 2013 [Franck Robichon / AFP] François Hollande lors d'une cérémonue au Palais impérial, à Tokyo, le 7 juin 2013 [Franck Robichon / AFP]

Le Japon doit devenir membre permanent du conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU), a déclaré vendredi à Tokyo le président français François Hollande lors d'un discours au Parlement.

Insistant sur le fait que la France et le Japon "ont un rôle éminent à jouer pour la paix", M. Hollande a plaidé pour que le Japon, qui le réclame, "devienne lui-même membre permanent du Conseil de sécurité, parce que c'est une nation pacifique".

Et le chef de l'Etat français -- dont le pays est l'un des cinq membres permanents-- d'ajouter que "depuis plus de 20 ans le Japon a fait le choix de contribuer aux opérations de maintien de la paix partout dans le monde".

"Je sais ce que vous avez fait en Afrique, en Côte d'Ivoire notamment, et chaque fois qu'il est fait appel à vous pour venir en soutien à des pays qui peuvent connaître la famine ou la désolation des guerres", a-t-il dit à l'adresse des parlementaires japonais qui l'ont accueilli sous des applaudissements nourris.

Ce discours a été prononcé quelques dizaines de minutes après l'annonce d'un "partenariat d'exception" entre la France et le Japon dont un des trois piliers est la coopération en matière politique pour la paix dans le monde et la lutte contre le terrorisme.

Des réunions régulières seront tenues entre les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays afin de renforcer les échanges d'informations.

À suivre aussi

Capture d'écran de l'agence météorologique japonaise montrant le mont Asama en éruption, à 140 km à l'ouest de Tokyo, le 8 août 2019  [JIJI PRESS / Japan Meteorological Agency/AFP]
Asie Japon : un volcan entre en éruption, son accès restreint
Insolite Les premiers distributeurs de sextoy pour hommes disponibles à Tokyo
Le maire de Hiroshima, Kazumi Matsui (d), participe aux cérémonies pour le 74e anniversaire de l'attaque nucléaire sur Hiroshima, le 6 août 2019 au Mémorial pour la paix à Hiroshima [JIJI PRESS / JIJI PRESS/AFP]
Commémoration 74 ans après Hiroshima, Tokyo appelé à signer le traité de l'ONU contre l'arme atomique

Ailleurs sur le web

Derniers articles