Syrie : raid aérien sur un village libanais pro-rebelles

Vue partielle de la localité libanaise d'Aarsal, frontalière de la Syrie [Joseph Barrak / AFP/Archives] Vue partielle de la localité libanaise d'Aarsal, frontalière de la Syrie [Joseph Barrak / AFP/Archives]

Une localité libanaise, frontalière de la Syrie et partisane des rebelles combattant le régime de Damas, a été visée mercredi par un raid aérien qui a touché pour la première fois son centre, a affirmé à l'AFP un responsable des services de sécurité.

"Un hélicoptère syrien a lancé trois bombes sur Aarsal, dont l'une s'est abattue sur la place de la localité, faisant des blessés", a indiqué le responsable sous couvert de l'anonymat et sans plus élaborer.

Aarsal est une localité sunnite appuyant la rébellion et servant de point de passage entre les deux pays pour les réfugiés, les armes et les rebelles, selon des sources de sécurité. Elle a déjà été visée par des raids, mais c'est la première fois que son centre est touché.

Récemment, elle a reçu des dizaines de blessés, notamment des insurgés, après la chute de Qousseir, bastion rebelle du centre-ouest de la Syrie conquis par l'armée avec l'aide déterminante du Hezbollah chiite libanais.

Cette implication du puissant mouvement armé en Syrie a porté la tension à son comble au Liban, où les incidents se multiplient notamment dans les régions frontalières.

Vous aimerez aussi

L'un des bâtiments de la Foire Internationale Rachid Karamé, un complexe conçu par le Brésilien Oscar Niemeyer, le 3 octobre à Tripoli au Liban [ANWAR AMRO / AFP]
Manifestation Des artistes tentent de sauver au Liban une oeuvre du Brésilien Niemeyer
Des réfugiés syriens attendent le départ du convoi qui les ramènera chez eux, dans la localité d'Arsal, dans l'est du Liban, le 28 juin 2018 [STRINGER / AFP]
Syrie Des centaines de réfugiés syriens quittent le Liban pour rentrer chez eux
Proche-Orient Les réfugiés palestiniens au Liban aussi désemparés

Ailleurs sur le web

Derniers articles