Un détenu de Guantanamo réclame un statut de victime en Pologne

Un détenu à la prison de Guantanamo [Paul J. Richards / AFP/Archives] Un détenu à la prison de Guantanamo [Paul J. Richards / AFP/Archives]

Un troisième détenu de la prison de Guantanamo, qui affirme avoir été torturé dans une prison secrète de la CIA en Pologne, a demandé au parquet polonais de lui octroyer un statut de victime, a indiqué mercredi son avocat.

Le citoyen du Yemen Walida Mohammad bin Attash affirme avoir été torturé en 2003 dans un site secret de la CIA à Kiejkuty (nord de la Pologne), selon son avocat Mariusz Paplaczyk, qui a précisé à la presse avoir saisi de cette demande le parquet de Cracovie, chargé d'enquêter sur l'existence présumée en Pologne de prisons secrètes de la CIA.

Les autorités polonaises ont longtemps rejeté les affirmations du Conseil de l'Europe et les révélations de médias selon lesquels des responsables présumés de l'organisation Al-Qaïda avaient été détenus en Pologne par la CIA.

En mars 2012, un ex-chef du renseignement polonais, Zbigniew Siemiatkowski, avait toutefois été mis en examen dans le cadre de cette affaire.

Le Premier ministre Donald Tusk avait alors promis que l'affaire des prisons de la CIA en Pologne serait définitivement éclaircie.

La justice polonaise a lancé son enquête en août 2008. Le département de la Justice américain a rejeté en octobre 2009 une demande polonaise d'aide juridique, considérant l'affaire comme close.

Le parquet polonais a néanmoins attribué dans le cadre de son enquête le statut de victime à deux détenus de la prison de Guantanamo: Abd al-Rahim al-Nashiri et Abu Zubaydah, considéré comme un adjoint du chef d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden, abattu en mai 2011 au Pakistan par un commando américain.

Vous aimerez aussi

Le directeur exécutif de l'ONG Human Rights Watch, Kenneth Roth.
rapport Droits de l'Homme : l'ONG HRW se dit «déçue» par Emmanuel Macron
récompense Le prix Sakharov 2018 du Parlement européen décerné au cinéaste Oleg Sentsov
Photo diffusée par les services pénitentiaires russes du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov examiné à l'hôpital de Labytnangi, le 29 septembre 2018 en Russie [HO / Russian Federal Penitentiary Service/AFP/Archives]
Droits de l'Homme Le Parlement européen dévoile le lauréat du Prix Sakharov

Ailleurs sur le web

Derniers articles