Turquie : la proposition de référendum "pas légale"

Des manifestants hostiles au gouvernement turc dans le parc Gezi d'Istanbul le 13 juin 2013 [Ozan Kose / AFP] Des manifestants hostiles au gouvernement turc dans le parc Gezi d'Istanbul le 13 juin 2013 [Ozan Kose / AFP]

La proposition par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan d'un référendum municipal sur l'avenir du parc Gezi à Istanbul, à l'origine des protestations contre le gouvernement, n'est ni légale ni souhaitable, a affirmé jeudi à l'AFP un représentant des manifestants.

"Il y a déjà une décision de justice, qui a imposé l'arrêt des travaux d'aménagement du parc Gezi. Dans ces conditions, il n'est pas légal d'envisager une consultation populaire pour décider du sort du parc", a déclaré Tayfun Kahraman, de Solidarité Taksim, la principale coordination des manifestants du parc Gezi.

Il a par ailleurs souligné que "les conditions ne sont pas remplies" pour pratiquer une telle consultation, le droit turc ne prévoyant de recours au référendum que dans le cadre de réformes constitutionnelles.

M. Kahraman, qui est également le président de la Chambre des urbanistes d'Istanbul, s'est en outre déclaré hostile au principe même d'un référendum.

 
 

Le Premier ministre a tenté mercredi de désamorcer la fronde qui vise son gouvernement depuis deux semaines en évoquant l'idée d'un référendum sur le projet d'aménagement de la place Taksim et des 600 arbres du parc Gezi.

Un tribunal administratif d'Istanbul a ordonné le 31 mai la suspension des travaux à des fins conservatoires dans l'attente d'un jugement sur le fond concernant la légalité du projet d'aménagement voulu par le gouvernement.

Vous aimerez aussi

Capture d'écran provenant de l'Autorité saoudienne de diffusion (SBA) qui montre le porte-parole du procureur général saoudien, Shalaan al-Shalaan delivering, lors d'une conférence de presse sur l'affaire Khashoggi, le 15 novembre 2018 à Ryad [HO / SAUDI BROADCAST AUTHORITY/AFP]
Arabie Saoudite Affaire Khashoggi : le procureur saoudien dédouane le prince héritier
Meurtre Des images des instruments utilisés pour assassiner Jamal Khashoggi publiées
Turquie «Le boulot a été fait» : une preuve du rôle du prince Ben Salmane dans le meurtre de Khashoggi ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles