Italie : 159 migrants sauvés en mer, dont un nouveau-né

Photo transmise par les garde-côtes italiens de migrants à proximité de l'île de Lampedusa, en décembre 2012 [- / Service de presse des gard-côtes italiens/AFP/Archives] Photo transmise par les garde-côtes italiens de migrants à proximité de l'île de Lampedusa, en décembre 2012 [- / Service de presse des gard-côtes italiens/AFP/Archives]

Les garde-côtes italiens ont sauvé 159 migrants syriens, afghans et égyptiens dans la nuit de vendredi à samedi en mer, au large de la Calabre, dont un nouveau-né et sept enfants, ont rapporté samedi les médias.

L'alerte a été donnée peu avant minuit (10H00 GMT vendredi) après que le bateau qui les transportait a été repéré en difficulté au large de Roccella Jonica, dans cette région de l'extrême sud de la péninsule italienne.

Le bateau aurait quitté la Turquie plusieurs jours plus tôt.

Quatre des migrants ont été hospitalisés pour être réhydratés tandis que les autres, parmi lesquels se trouvaient 14 femmes, ont été temporairement hébergés dans une école de la localité, a annoncé le maire Giuseppe Certoma.

La municipalité se propose d'adopter la petite fille née en mer "comme si elle était notre fille", a déclaré le maire.

"Nous devons voir si elle est née dans les eaux internationales ou italiennes, mais si elle est née dans les eaux italiennes, nous l'enregistrerons. Ce qui compte c'est qu'elle soit en bonne santé", a-t-il dit.

Les bonnes conditions climatiques actuelles font craindre aux autorités une hausse des arrivées sur les côtes italiennes d'immigrants clandestins.

Vous aimerez aussi

«Paris-Londres. Music Migrations» : une exposition met à l'honneur la musique franco-britannique
Immigration «Paris-Londres. Music Migrations» : une exposition met à l'honneur la musique franco-britannique
Alsace : modèle d’intégration pour les migrants
Immigration Alsace : un village devenu modèle d’intégration pour les migrants
Évacuation des camps : le désarroi des migrants à porte d'Aubervilliers
Immigration Évacuation des camps : le désarroi des migrants à porte d'Aubervilliers

Ailleurs sur le web

Derniers articles