Bangladesh : des employés du textiles malades après avoir bu de l'eau

Des ouvrières du textile reçoivent des soins après avoir été intoxiquées en buvant de l'eau sur le lieu de travail à Dacca, le 6 juin 2013 [Munir Uz Zaman / AFP/Archives] Des ouvrières du textile reçoivent des soins après avoir été intoxiquées en buvant de l'eau sur le lieu de travail à Dacca, le 6 juin 2013 [Munir Uz Zaman / AFP/Archives]

Plus de 140 employés, principalement des femmes, de deux usines textile près de Dacca, la capitale du Bangladesh, sont tombés malades dimanche après avoir bu de l'eau sur leur lieu de travail, a annoncé la police.

Au moins 141 personnes ont été hospitalisées à Joydevpur, une ville industrielle au nord de Dacca, a déclaré à l'AFP l'inspecteur de police Humayun Karbir.

"Nous soupçonnons en priorité une contamination de l'eau" fournie aux employés par les usines, fermées pour la journée, a-t-il ajouté.

Ces usines travaillent pour des marques occidentales, ont précisé les autorités, qui n'ont pas indiqué lesquelles dans l'immédiat.

Début juin, 600 ouvriers d'une usine située à Gazipur, à la périphérie de Dacca, étaient aussi tombés malades après avoir bu de l'eau sur leur lieu de travail.

Ces incidents interviennent après l'effondrement le 24 avril d'un immeuble abritant des ateliers de confection, qui a fait 1.129 morts et endeuillé l'industrie textile au Bangladesh, un pilier de l'économie de ce pays pauvre.

Cet accident industriel, le pire dans l'histoire du Bangladesh, a jeté une lumière crue sur les conditions de travail et de sécurité des ouvriers travaillant à des cadences infernales pour des marques occidentales de prêt-à-porter.

Vous aimerez aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles