Syrie : l'Arabie saoudite pourrait fournir des missile sol-air aux rebelles

Le logo de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, à son bureau de Hambourg, le 29 novembre 2012 [Johannes Eisele / AFP/Archives] Le logo de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, à son bureau de Hambourg, le 29 novembre 2012 [Johannes Eisele / AFP/Archives]

L'Arabie saoudite envisage de fournir à l'opposition syrienne des missiles antiaériens pour combattre l'aviation du président syrien Bachar al-Assad, a rapporté dimanche l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Selon la publication, qui cite un rapport confidentiel reçu la semaine dernière par les services du renseignement et le gouvernement allemands, Ryad réfléchit à l'envoi de missiles sol-air à courte portée MANPADS aux rebelles syriens.

Ces missiles, portables et tirés à l'épaule, peuvent atteindre des avions et des hélicoptères volant à basse altitude et avaient donné aux moudjahidine afghans un avantage déterminant face aux troupes soviétiques dans les années 1980, explique Der Spiegel.

L'Arabie Saoudite est un soutien essentiel des rebelles syriens et plaide depuis longtemps pour leur approvisionnement en armes.

Les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière souhaiter fournir une aide militaire aux forces rebelles syriennes dans leur combat contre le régime de Bachar al-Assad, après avoir déclaré avoir les preuves que celui-ci a franchi la "ligne rouge" en ayant recours à des armes chimiques à échelle réduite.

L'Union européenne a quant à elle levé l'embargo sur les armes à destination de l'opposition syrienne, mis en place le mois dernier, pavant ainsi la voie à un plus grand soutien occidental aux rebelles, dans un conflit qui a déjà fait 93.000 morts depuis deux ans.

Vous aimerez aussi

Photo fournie par l'agence syrienne Sana le 5 septembre 2018 de l'artillerie syrienne tirant sur des positions du groupe Etat islamique dans la province de Soueida [- / SANA/AFP/Archives]
Moyen-orient Syrie : Daesh libère six otages de Soueida, une vingtaine toujours retenus
L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura à Genève le 11 septembre 2018 [SALVATORE DI NOLFI / POOL/AFP/Archives]
démission Syrie : l'émissaire de l'ONU sur le départ, encore à Damas la semaine prochaine
Une homme roule sur une motocyclette devant un bâtiment endommagé dans la ville de Binnish, dans le nord de la province d'Idleb en Syrie, le 15 octobre 2018 [OMAR HAJ KADOUR / AFP]
Conflit Syrie : les jihadistes ignorent une échéance clé d'un accord sur Idleb

Ailleurs sur le web

Derniers articles