Venezuela : interdiction du port d'armes pour les civils

Photo transmise par la présidence vénézuélienne de Nicolas Maduro à Caracas, le 3 juin 2013 [Francisco Batista / Présidence vénézuélienne/AFP] Photo transmise par la présidence vénézuélienne de Nicolas Maduro à Caracas, le 3 juin 2013 [Francisco Batista / Présidence vénézuélienne/AFP]

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a promulgué samedi la loi sur le contrôle des armes qui condamne notamment le port de celles-ci à 20 ans de prison dans un pays qui affiche le taux le plus élevé d'homicides d'Amérique du Sud.

"Je promulgue la loi sur le désarmement pour la paix de la patrie", a déclaré le président Maduro lors d'un déplacement dans l'Etat de Vargas dans le nord du pays.

Début juin, l'Assemblée nationale du Venezuela avait voté à l'unanimité cette loi prohibant le port d'armes pour les civils.

Le texte prévoit des peines de sept à 20 ans de prison pour les civils portant une arme ou en faisant le trafic. En outre, le texte restreint la vente aux particuliers d'armes et de munitions et interdit l'exhibition d'armes dans les lieux publics.

La loi régit également l'usage de leurs armes par les forces de l'ordre et les tireurs sportifs. Elle impose également que les munitions légales soient marquées.

En février, le gouvernement avait entamé une opération de recensement des armes en circulation. Des campagnes incitent en outre les détenteurs d'armes à les remettre volontairement aux autorités, en échange d'autres biens.

Selon le gouvernement, 3.400 homicides ont été enregistrés au 1er trimestre 2013, et 16.000 en 2012. Avec un taux d'environ 55,2 meurtres pour 100.000 habitants, le Venezuela affiche un record dans ce domaine en Amérique du Sud.

Une évaluation officielle remontant à 2009 évoque la présence dans ce pays de 29 millions d'habitants de neuf à 15 millions d'armes, légales et illégales, pour 40.000 ports d'armes officiellement accordés.

Vous aimerez aussi

Le ministre vénézuélien de la Défense, le général Vladimir Padrino (c) entouré par des militaires, le 19 février 2019 à Caracas [Yuri CORTEZ / AFP]
Crise Venezuela : l'armée «en alerte» pour éviter toute violation des frontières
L'opposant vénézuélien et président autoproclamé Juan Guaido lors du Forum vénézuélien de l'industrie pétrolière à Caracas, le 15 février 2019 [Juan BARRETO / AFP]
Crise Venezuela : Guaido recrute des volontaires, Maduro se tourne vers l'armée
Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d'exercices militaires, le 15 février 2019 à Caracas [HO / Venezuelan Presidency/AFP]
Venezuela Nicolas Maduro envisage un «déploiement» militaire à la frontière colombienne

Ailleurs sur le web

Derniers articles