Snowden espion de la Chine : "complètement infondé" selon Pékin

L'affaire Snowden à la Une le 13 juin 2013 du Morning Post à Hong Kong [Philippe Lopez / AFP/Archives] L'affaire Snowden à la Une le 13 juin 2013 du Morning Post à Hong Kong [Philippe Lopez / AFP/Archives]

Les allégations selon lesquelles l'ex-consultant américain Edward Snowden pourrait avoir espionné pour la Chine sont "complètement dénuées de fondement", a affirmé lundi Pékin.

Interrogée sur des articles et commentaires de presse rapportant l'hypothèse que Snowden ait servi d'informateur à la Chine avant d'aller se réfugier à Hong Kong, Mme Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise, a répondu: "Je pense que c'est complètement dénué de fondement".

Dans une interview diffusée dimanche par la chaîne Fox News, l'ancien vice-président américain Dick Cheney a fait part de sa "profonde suspicion" suscitée par la fuite de Snowden en Chine.

"Ce n'est pas un endroit que l'on choisirait si on recherche la liberté", a commenté M. Cheney, qui a confié se demander si l'ancien consultant avait des "connections" auparavant avec la Chine.

Pékin a par ailleurs affirmé lundi que Washington se devait de se justifier après que Snowden a révélé un vaste système d'espionnage de l'internet par les États-Unis.

"Nous estimons que les États-Unis devraient davantage tenir compte des inquiétudes et demandes de la communauté internationale et de l'opinion public et fournir les explications nécessaires", a déclaré Mme Hua.

À suivre aussi

Cette application, baptisée Xuexi Qiangguo, a dépassé en avril le cap des 100 millions de téléchargements, selon les médias d'Etat chinois.
surveillance Chine : une application sur Xi Jinping espionne les smartphones de ses 100 millions d'utilisateurs
Chine Hong Kong : la convention Blizzard investie par des centaines de Winnie l'Ourson ?
Série «South Park» insulte le gouvernement chinois dans son dernier épisode

Ailleurs sur le web

Derniers articles