Syrie: 20 soldats blessés dans un attentat près d'un aéroport militaire à Damas

Des soldats syriens dans un aéroport militaire [ / AFP/Archives] Des soldats syriens dans un aéroport militaire [ / AFP/Archives]

Au moins 20 soldats ont été blessés dans un attentat à la voiture piégée qui a visé dimanche soir un barrage de l'armée près de l'aéroport militaire de Mazzeh, à la périphérie ouest de Damas, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Il y a au moins 20 soldats blessés, il y a aussi des morts, mais on en ignore le nombre", selon l'ONG.

L'explosion a été entendue dans plusieurs quartiers de la capitale, et des flammes s'élevant des lieux étaient visibles à distance, cependant que des sirènes d'ambulances retentissaient, selon cette organisation qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

Le précédent attentat ayant secoué la capitale syrienne remonte au 11 juin, lorsqu'une double attaque suicide avait visé un commissariat dans le centre, faisant au moins 14 morts.

Une série d'attentats a secoué ces derniers mois Damas notamment depuis la militarisation de la révolte en Syrie, la plupart ayant notamment visé des postes de sécurité ou militaires ou encore des bâtiments gouvernementaux. L'un d'eux avait visé fin avril le Premier ministre syrien Waël al-Halaqi, qui en était sorti indemne.

Vous aimerez aussi

Montage réalisé le 11 août 2018 montrant le président turc Recep Tayyip Erdogan (G) photographié à Ankara le 26 janvier 2018 et le président américain Donald Trump (D) à Washington le 30 juillet 2018 [ADEM ALTAN, SAUL LOEB / AFP]
tensions Syrie : Ankara pas «intimidé» par les menaces de Donald Trump
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président américain Donald Trump [ADEM ALTAN, SAUL LOEB / AFP/Archives]
tensions Syrie : Donald Trump menace de «dévaster» l'économie de la Turquie si elle s'en prend aux Kurdes
Des véhicules de l'armée américaine, le 30 décembre 2018 à Minbej, dans le nord de la Syrie [Delil SOULEIMAN / AFP/Archives]
Conflit Syrie : la coalition dirigée par Washington affirme que son retrait militaire a commencé

Ailleurs sur le web

Derniers articles