Inculpé pour un meurtre homophobe, il plaide non coupable

Un homme devant des bougies en mémoire de Mark Carson, victime d'un meurtre homophone, le 22 mai 2013 [Spencer Platt / Getty Images/AFP/Archives] Un homme devant des bougies en mémoire de Mark Carson, victime d'un meurtre homophone, le 22 mai 2013 [Spencer Platt / Getty Images/AFP/Archives]

Un homme de 33 ans a été inculpé mardi pour le meurtre homophobe d'un trentenaire commis en pleine rue à New York, et a plaidé non coupable, a-t-on appris de sources judiciaires.

Huit chefs d'inculpation ont été retenus contre Elliot Morales, 33 ans, parmi lesquels celui de "meurtre haineux", pour la mort de Mark Carson, 32 ans, abattu le 17 mai, a précisé le procureur de Manhattan, Cyrus Vance Jr., dans un communiqué.

Il "est inculpé pour avoir visé et abattu Mark Carson (...) en raison de son orientation sexuelle", a précisé M. Vance.

Elliot Morales encourt une peine maximale de 25 ans de prison.

Lors d'une audience dans un tribunal de Manhattan, M. Elliot a plaidé non coupable, ont indiqué à l'AFP des sources judiciaires.

Ce meurtre, commis à Greenwich Village, un quartier de Manhattan berceau historique du mouvement pour les droits de la communauté gay, avait suscité un vif émoi dans la communauté homosexuelle new-yorkaise.

Selon l'accusation, Mark Carson avait été tué d'une balle en pleine tête dans la nuit par Elliot Morales qui l'avait suivi alors qu'il marchait avec un ami, proférant des injures anti-gay et des menaces de mort. "Tu veux mourir ce soir ?", aurait notamment demandé le tueur.

Plusieurs milliers de personnes avaient manifesté quelques jours plus tard à New York pour dénoncer ce meurtre.

"La mort tragique de ce jeune homme nous rappelle que beaucoup de nos collègues, de membres de nos familles ou de nos amis sont encore victimes de discrimination", a déclaré le procureur, cité dans le communiqué.

 

À suivre aussi

Diplomatie Le prochain sommet du G7 aura lieu dans un... club de golf de Donald Trump
Diplomatie Erdogan aurait jeté à la poubelle la lettre écrite par Donald Trump
Faits divers 30 ans après, elle retrouve son fils déclaré mort

Ailleurs sur le web

Derniers articles