Qatar: les talibans afghans vont ouvrir un bureau à Doha

Des talibans déposent les armes à Herat dans l'ouest de l'Afghanistan, le 19 mars 2013  [Aref Karimi / AFP/Archives] Des talibans déposent les armes à Herat dans l'ouest de l'Afghanistan, le 19 mars 2013 [Aref Karimi / AFP/Archives]

Les rebelles talibans afghans vont ouvrir un bureau de représentation au Qatar destiné à établir des contacts avec le reste du monde, a annoncé mardi à l'AFP leur porte-parole.

"Le bureau va ouvrir aujourd'hui au Qatar", a déclaré Zabiullah Mujahid, porte-parole des rebelles en guerre depuis près de douze ans contre le gouvernement de Kaboul et ses alliés de l'Otan.

Face à l'enlisement du conflit afghan, un nombre croissants de responsables afghans et occidentaux ont plaidé ces dernières années pour l'ouverture de négociations de paix, notamment pour éviter une future guerre civile après le retrait de la majorité des soldats de l'Otan du pays à la fin 2014.

Les talibans ont jusqu'ici toujours refusé de participer à de telles négociations tant qu'il restera des soldats étrangers, qu'ils considèrent comme des "envahisseurs", sur le sol afghan

Mais en janvier 2012, ils avaient fait un premier pas dans cette direction en se disant prêts à avoir un bureau politique hors d'Afghanistan pour faciliter des négociations de paix. Doha, capitale du Qatar, s'est ensuite imposée comme la solution la plus pratique pour l'accueillir, et des représentants talibans s'y sont installés depuis.

À suivre aussi

Une responsable de la commission électorale en Afghanistan vide une urne pour le comptage des voix après la fermeture des bureaux de vote pour l'élection présidentielle, le 28 septembre 2019 [HOSHANG HASHIMI / AFP]
Moyen-orient Une présidentielle afghane sans gros incident mais avec une forte abstention
Le site d'un attentat suicide commis le 17 septembre 2019 lors d'un meeting électoral du président afghan Ashraf Ghani à Charikar, province de Parwan [ABDUL SHAHMIM TANHA / AFP]
Conflit Afghanistan : double attentat pendant la campagne électorale, au moins 48 morts
L'Afghanistan pourrait-il connaître une nouvelle vague de violences dans les prochaines semaines ?
Moyen-orient Afghanistan : le futur du pays dans le flou après l'arrêt des négociations entre les États-Unis et les talibans

Ailleurs sur le web

Derniers articles