Syrie: Obama sceptique sur une action militaire majeure américaine

Barack Obama et Vladimir Poutine le 17 juin 2013 à Enniskillen [JEWEL SAMAD / AFP Photo] Barack Obama et Vladimir Poutine le 17 juin 2013 à Enniskillen [JEWEL SAMAD / AFP Photo]

Le président des Etats-Unis Barack Obama a exprimé lundi son scepticisme sur toute action militaire américaine majeure en Syrie, comme la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne, doutant que cela puisse modifier le cours du conflit.

"Si vous instaurez une zone d'exclusion aérienne, il se peut que vous ne régliez pas le problème à l'intérieur de cette zone", a déclaré M. Obama dans un entretien diffusé lundi soir par la télévision publique américaine PBS.

Au cours de cette interview enregistrée dimanche à la Maison Blanche avant son départ pour le sommet du G8 en Irlande du Nord, M. Obama répond au journaliste de PBS Charlie Rose: "Il est difficile pour vous de comprendre la complexité de la situation et la manière dont nous ne devons pas nous précipiter dans une guerre de plus au Moyen-Orient".

M. Obama s'exprimait après que l'un de ses conseillers à la Maison Blanche eut clairement accusé jeudi le régime syrien d'avoir utilisé du gaz sarin contre les rebelles et promis en conséquence un "soutien militaire" aux insurgés.

Mais l'exécutif américain n'a pas détaillé la forme que pourrait prendre cette aide "militaire", des analystes pronostiquant des livraisons d'armes légères qui seraient bien insuffisantes pour modifier l'équilibre des forces sur le terrain.

Vous aimerez aussi

Conflit Syrie : 43 morts, en majorité des civils, dans des raids de la coalition anti-Daesh
attaque au couteau Le tueur de Melbourne voulait rejoindre l'Etat islamique en Syrie
Conflit Syrie : 22 rebelles tués dans un assaut du régime près de la province d'Idleb

Ailleurs sur le web

Derniers articles