Un accord de paix sur le point d'être signé au Mali

Jibril Ypene Bassolé le 16 juin 2013 à Ouagadougou [Ahmed Ouoba  / AFP/Archives] Jibril Ypene Bassolé le 16 juin 2013 à Ouagadougou [Ahmed Ouoba / AFP/Archives]

Le pouvoir malien et les rebelles touareg qui occupent Kidal, dans le nord du Mali, signeront mardi après-midi à Ouagadougou un accord en vue de la présidentielle du 28 juillet, a annoncé à l'AFP un émissaire de Bamako.

"L'accord est fin prêt pour être signé. Je suis en mesure de vous dire que l'accord intérimaire sera paraphé ce matin et signé dans l'après-midi", a déclaré Tiébilé Dramé, chef de la délégation des autorités maliennes.

Selon une source proche de la médiation burkinabè, l'accord doit être paraphé lors d'une réunion prévue à 12H00 (heure locale et GMT) par la délégation de Bamako et les représentants des groupes touareg, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et le Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA). Le texte doit être officiellement signé dans l'après-midi à l'occasion d'une cérémonie au palais présidentiel, selon la même source.

Cet accord marquera l'épilogue d'une dizaine de jours d'âpres négociations menées sous l'égide du Burkina Faso et de ses partenaires internationaux pour permettre un retour de l'armée malienne à Kidal dans la perspective de l'élection présidentielle.

Depuis le début, les négociations ont buté principalement sur les exigences de Bamako concernant le calendrier et les modalités du retour des soldats maliens à Kidal ainsi que du cantonnement et du désarmement des combattants touareg.

Les mouvements armés touareg se sont installés fin janvier à Kidal à la faveur de l'intervention militaire française contre les groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda. Les jihadistes avaient pris en 2012 le contrôle du nord du Mali, s'alliant d'abord au MNLA qui avait lancé l'offensive, avant d'évincer ce mouvement dans la région.

Vous aimerez aussi

Sébastien Chadaud-Pétronin pose près d'une photo de sa mère, la Française Sophie Pétronin, otage au Mali depuis plus de 20 mois, le 29 août 2018 à Bordeaux [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives]
Mali Dans une vidéo, l'otage Sophie Pétronin en appelle à Emmanuel Macron
Le fils de Sophie Pétronin va aller voir sa mère
otage Le fils de Sophie Pétronin va se rendre au Mali
Mali Bavure française au Mali lors d'une opération anti-jihadiste

Ailleurs sur le web

Derniers articles