A Berlin, Obama va proposer de réduire les armes nucléaires

Michelle et Barack Obama accueillis par le ministre allemand des Affaires étrangères le 18 juin 2013 à leur arrivée à l'aéroport de Berlin [Odd  Andersen  / AFP Photo] Michelle et Barack Obama accueillis par le ministre allemand des Affaires étrangères le 18 juin 2013 à leur arrivée à l'aéroport de Berlin [Odd Andersen / AFP Photo]

Le président américain Barack Obama va proposer ce mercredi que les Etats-Unis et la Russie réduisent d'un tiers leurs armes stratégiques nucléaires et va appeler à une réduction des arsenaux nucléaires tactiques en Europe, a annoncé un responsable américain.

M. Obama, qui fera ces propositions dans un important discours à Berlin, va également s'engager à participer à un sommet sur la sécurité nucléaire à La Haye l'année prochaine et à organiser un sommet équivalent lors de la dernière année de sa présidence en 2016.

Selon le responsable américain, Barack Obama est convaincu que les Etats-Unis et leurs alliés peuvent maintenir une dissuasion nucléaire crédible en "réduisant jusqu'à un tiers les ogives nucléaires stratégiques déployées en dessous du niveau du nouveau traité Start".

"Nous allons tenter de négocier ces réductions avec la Russie afin de continuer à dépasser les positions qui avaient prévalu pendant la Guerre Froide", a ajouté le responsable.

Au terme du nouveau traité Start de réduction des armements négocié sous le premier mandat de M. Obama avec Moscou, les deux anciens ennemis de la Guerre froide sont convenus d'abaisser leur stocks à 1.550 ogives. La réduction proposée abaisserait leur niveau à 1.000 ogives.

Barack Obama et sa fille Sasha le 18 juin 2013 à leur arrivée à Berlin [Odd Andersen  / AFP Photo]
Photo
ci-dessus
Barack Obama et sa fille Sasha le 18 juin 2013 à leur arrivée à Berlin
 

"Le président va également définir l'objectif de réduction des arsenaux nucléaires tactiques américains et russes en Europe, et s'engager à travailler avec les alliés de l'Otan pour avancer des propositions qui pourront être étudiées avec la Russie pour atteindre ce but", a poursuivi le responsable.

Obama est arrivé mardi soir à Berlin en provenance du sommet du G8 en Irlande du Nord et doit prononcer un important discours mercredi Porte de Brandebourg. Il doit avoir un entretien en tête-à-tête avec la chancelière Angela Merkel.

 

Vous aimerez aussi

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse, le 23 octobre 2018 à Washington [ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP/Archives]
Diplomatie Dénucléarisation nord-coréenne : nouveau contretemps dans les négociations
International Prix des carburants : l'impact des sanctions américaines sur l'Iran
Nucléaire Le Conseil d'Etat annule le décret sur la fermeture de la centrale de Fessenheim

Ailleurs sur le web

Derniers articles