Ils adoptent un enfant russe et le violent pendant six ans

Peter Truong et Mark Newton, entourant leur victime[DR / ABC]

La justice américaine se penche sur un cas de pédophilie particulièrement atroce. Pendant six ans, deux hommes ont violé l'enfant russe, conçu par GPA, qu'ils avaient adopté. La victime était en outre régulièrement "prêtée" à d'autres pédophiles.

 

"Personnellement, je pense que c'est le pire cas de pédophilie dont j'ai jamais entendu parler" a expliqué l'inspecteur Brian Bone aux journalistes massés devant le tribunal de l'Indiana (États-Unis). Il faut dire que le cumul des informations est effectivement terrifiant.

Tout remonte en 2005. Cette annnée-là, Mark Newton et Peter Truong, deux citoyens australiens, adoptent un enfant russe qu'ils ont "acheté" par l'intermédiaire d'une gestation pour autrui (GPA) rémunérée 8.000 dollars.

Cela faisait à l'époque déjà trois ans que les deux compagnons cherchaient à avoir un enfant. Ils avaient alors entrepris des démarches aux États-Unis où ils travaillaient tous les deux. Sans succès, ils avaient donc eu recours à la GPA en 2005. En 2010, le couple avait témoigné à la télévision sur le parcours du combattant que représente l'adoption d'un enfant pour les couples gays !

Pourtant, depuis la naissance de l'enfant, qui leur avait été confié à l'âge de 5 jours, ils se livraient à des actes de pédophilie répétés à son encontre. L'enquête a révélé l'existence de vidéos indiquant que Mark Newton avait commencé à le violer lorsqu'il avait deux semaines.

Le couple, par l'intermédiaire d'un réseau pédophile appelé "Boy Lover Network" ("le réseau des amoureux des garçons"), a également "prêté" l'enfant à au moins huit autres prédateurs sexuels. Là encore, des vidéos ont été retrouvées, attestant clairement ces griefs.

Les soupçons sont apparus lorsque les deux hommes ont voulu retourner en Australie. Les autorités locales refusèrent alors d'accorder un visa à l'enfant et entamèrent une série de vérifications qui, de fil en aiguille, mit à jour l'épouvantable évidence. L'enquête à notamment établi des liens entre le couple et trois pédophiles notoires à qui il était allé rendre visite, accompagné de l'enfant.

Selon le juge, il est probable que la GPA et l'adoption n'aient été entreprises qu'à des fins d'exploitation sexuelle. Par ailleurs, il estime que l'enfant a été victime d'un profond lavage de cerveau pour le conduire à considérer comme normales ces pratiques.

Devant la Cour, Mark Newton a déclaré qu'"être père avait été un honneur et un privilège pendant les six plus belles années de sa vie". Il a été condamné à 40 ans de réclusion. Peter Truong, qui a plaidé coupable, attend toujours le verdict. Quant à l'enfant, il a été confié à une famille d'accueil américaine, rapporte le Sydney Morning Herald.

 

Une vidéo pédophilie saisie dans la cellule de Marc Dutroux

Des spots TV pour sensibiliser les pédophiles avant le passage à l'acte

Un "troisième sexe reconnu en Australie"

 

À suivre aussi

A Paris, seul un couple homosexuel a pu adopter un enfant depuis 2013 selon Léa Filoche et depuis 2016 selon la préfecture..
homophobie Paris : une plainte pour homophobie déposée contre les services d'adoption
Argentine Refusée par 10 familles d'accueil, une fillette séropositive est adoptée par un couple gay argentin
Portes ouvertes de la SPA : des milliers de chiens attendent leurs futures maisons
adoption Portes ouvertes de la SPA : des milliers de chiens attendent leurs futures maisons

Ailleurs sur le web

Derniers articles