Quand Varg Vikernes critique Anders Breivik

Breivik et Vikernes Breivik et Vikernes. Montage[AFP / Montage DM]

Varg Vikernes, le terroriste norvégien présumé, arrêté mardi par la DCRI, développe, comme Anders Behring Breivik, des thèses d’extrême-droite. Pour autant, les deux hommes, que l'on a trop vite associés, ne se rejoignent pas sur tout : notamment sur la tuerie d’Utoya perpétrée par Breivik le 22 juillet 2011.

 

Varg Vikernes, le criminel et brûleur d’églises norvégien est toujours en garde à vue. Rapidement, le parallèle a été établi entre Anders Behring Breivik, le tueur d’Utoya, un massacre qui avait fait 77 victimes (69 sur lîle et 8 dans le centre-ville d’Oslo). Pourtant, si les deux hommes revendiquent un nationalisme radical, ils appartiennent tous deux à des mouvances bien distinctes de l’extrême-droite européenne.

Le journal norvégien VG explique ainsi que Vikernes s’en est pris sur son blog à Breivik. Varg raconte qu’il a en effet "apprécié" le manifeste que Breivik lui a envoyé, mais qu’il considère la tuerie d’Utoya comme une lourde erreur. Il écrit : "Les vrais nationalistes ne tuent pas les enfants de leur propre nation, même si quelqu'un essaie de leur laver le cerveau, comme AUF (Arbeinernes Ungdomfylking : jeunesses du Parti travailliste, qui furent les principales victimes de la tuerie d'Utoya - NDLR) l'a fait. Mais Breivik a tué plus de Norvégiens que les musulmans l'ont fait en Norvège depuis 40 ans ».

 

Un antisémitisme plus prononcé chez Virkenes

Breivik et Virkenes n’ont également pas la même approche de l’antisémistisme. Vikernes reproche à Breivik de ne pas voir « le rôle des Juifs dans leur combat pour déconstruire les peuples et les pays d’Europe ». Selon Franc Orban, chercheur à l’Institut de criminologie norvégien, Vikernes appartiendrait à une mouvance néo-nazie traditionnelle quand Breivik serait affilié à une branche qualifiée par le chercheur "d’anti-jihadiste". Pour Orban, les deux idéologies se sont rapprochées au cours des dernières années mais divergent sur leur perception des Juifs. « Les deux idéologies sont de la même famille. Ce qui les unit est une puissante haine du système, alors que leur perception des Juifs les sépare », a déclaré M. Orban. D’ailleurs, dans une interview donnée au magazine norvégien Mann, Vikernes se demande si Breivik n’est pas juif.

 

Pas de correspondance entre Breivik et Vikernes

Interrogé au sujet d’une éventuelle correspondance entre le tueur d’Utoya et « Greven » (Le "Comte", en norvégien, surnom de Vikernes en Norvège - NDLR), l’avocat de Breivik, Tord Jordet, reste assez vague : « Je n’ai aucune idée de qui correspond avec mon client, et même si je le savais, cela reste soumis à la confidentialité », explique l’avocat.

Interrogée par VG, la direction de la prison d’Ila, où est incarcéré Breivik, n’est guère plus précise : « Nous ne pouvons ni confirmer ni infirmer les noms des personnes qui correspondent avec Anders Breivk », relate le directeur de la prison de Baerum par intérim, Goran Nilsson.

 

 

Pourquoi la DCRI a interpellé Vikernes

Ce que Vikernes écrivait sur l'accident de Brétigny

Le stylo "anti-meurtres" d'Anders Breivik

 

Vous aimerez aussi

Terrorisme Fusillade à Strasbourg, en direct : une quatrième victime succombe à ses blessures
Fusillade de Strasbourg Comment les enquêteurs ont remonté la trace de Chérif Chekatt
Terrorisme Fusillade de Strasbourg : le récit de l'opération dans laquelle Cherif Chekatt a été abattu

Ailleurs sur le web

Derniers articles