90 secondes suffisent pour kidnapper un enfant

Image d'illustration Image d'illustration[REMY GABALDA / AFP]

Une étude britannique montre que, malgré les nombreuses mises en garde parentales, sept enfants sur neuf sont prêts à suivre un inconnu après seulement 90 secondes de discussion avec lui.

 

Les parents le répètent sans cesse aux enfants : "Ne suis jamais un inconnu dans la rue", "ne fais pas confiance à quelqu'un que tu ne connais pas". Malgré ces mises en garde, une étude menée par la chaîne britannique ITV et l'association Kidscape montre que les jeunes sont loin de suivre les recommandations parentales.

La chaîne a mis en place un scénario réaliste et classique. Dans un parc, un inconnu s'approche d'un enfant, lui parle et tente de partir avec lui. Evidemment, il s'agit d'un faux kidnappeur, déguisé en agent de sécurité.

Le faux méchant demande aux enfants de l'aider à retrouver son chien perdu dans le parc. Et le constat fait froid dans le dos. Au bout de 90 petites secondes, sept enfants sur neuf ont accepté de suivre l'inconnu. (Voir la vidéo ici). 

Les enfants étaient accompagnés de leurs parents pour bien faire comprendre à ces derniers quels étaient les dangers représentés par un inconnu, malgré la prévention effectuée en famille. "C'était très difficile pour moi d’aller jusqu’au bout ", a expliqué Kerry après avoir vu son fils suivre le kidnappeur. "Je n'ai jamais pensé qu'il partirait de son plein gré".

Même son de cloche, même désillusion pour une autre maman dont la fille de 11 ans a également suivi l'inconnu : "Ça m'a vraiment choquée", raconte-elle. "À 11 ans, Paige est pourtant tout à fait responsable".

L'expérience a mis en avant le manque de prévention et surtout le manque d'information sur les kidnappeurs. Pour Daisy McAndrew, journaliste à ITV, " les enfants imaginent les kidnappeurs comme des personnages terrifiants de bandes-dessinées. Il faut leur expliquer qu’ils peuvent aussi avoir l’air normaux".

"Ce n'est pas suffisant de dire qu’on ne doit pas faire confiance aux inconnus", conclut-elle.

 

La jeune Chloé raconte sa captivité

L'enfant invente son enlèvement pour cacher ses mauvaises notes

À suivre aussi

Marseille Un homme échappe à une tentative de rapt à Marseille
Mali Ce que l'on sait de l'enlèvement de l'humanitaire française au Mali
Humanitaire Humanitaire française enlevée au Mali : Paris ouvre une enquête

Ailleurs sur le web

Derniers articles