Des méduses mettent à l'arrêt un réacteur nucléaire

Des méduses.[CC / BeachcomberCo]

C’est un incident d'une ampleur inédite auquel a été confronté le réacteur nucléaire le plus puissant de Suède. Conséquence d’une accumulation de méduses dans son circuit de refroidissement, il n’a redémarré que mercredi après trois jours d’arrêt.

 

Chez OKG, filiale de l’allemand EON qui exploite la centrale nucléaire d’Oskarshamn, basée sur la côte de la mer Baltique, le phénomène était déjà connu. "Tous les automnes nous devons nous débarrasser de méduses", a expliqué l’entreprise dans un communiqué.

Sauf que cette fois ci, l’ampleur exceptionnelle de l’incident, causé conjointement par la pollution, le réchauffement des eaux et la réduction de la biodiversité marine, a donné de véritables sueurs froides à la société suédoise.

"Nous n'avons jamais vu autant de méduses. Ce n’est pas commun", avoue-t-on chez OKG sans pouvoir pour autant préciser le volume exact de cnidaires responsables de l’incident.

Les dégâts occasionnés relèvent du jamais-vu. Le réacteur numéro 3 de la centrale d’Oskarshamn a dû être arrêté de manière préventive pendant 72 heures.

Aucune répercussion sur les consommateurs n’a été décelée. Les trois réacteurs de la centrale d’Oskarshamn fournissent environ 10 % des besoins de la Suède en électricité.

 

Fukushima : une chaîne japonaise va y produire son riz

Nous faudra-t-il manger des méduses demain ?

La Côte d'Azur lance ses premiers bulletins "météo-méduses"

 

À suivre aussi

Insolite Des images pornographiques diffusées sur l'écran d'une gare suédoise
Justice Un Suédois voulait commettre un attentat contre son ex-lycée pour les 20 ans de la tuerie de Columbine
Arctique : les rennes menacés par le réchauffement climatique
Suède Arctique : les rennes menacés par le réchauffement climatique

Ailleurs sur le web

Derniers articles