USA : des cérémonies bidons pour les soldats disparus

2010 : une cérémonie d'arrivée d'un soldat mort lors de la guerre du Vietnam qui s'était achevée en 1975.[CC / Kyle Nishioka]

Une enquête de la chaîne NBC met en évidence comment le Pentagone organise depuis sept ans de fausses "cérémonies d'arrivées" au pays à des soldats officiellement morts au combat mais dont les corps n'étaient pas formellement identifiés.

 

Le pot-au-rose a été découvert la semaine dernière. Depuis sept ans, le Pentagone organise de fausses "cérémonies d'arrivées" pour accueillir les dépouilles de soldats disparus.

Des cérémonies qui se déroulent généralement quatre fois par an sur le tarmac de l'aéroport d'Honolulu, à Hawaï, devant les familles et camarades des soldats morts ou disparus au combat.

Pour saluer ce retour au pays, les autorités ne lésinent pas sur le décorum : haie d'honneur, chants, bannière étoilée flottante au vent et cercueil recouvert d'un drapeau.

A ce jour, les Etats-Unis dénombrent 83.000 disparus au combat à travers le monde. Des hommes et femmes tombés pour la plupart pendant la seconde guerre mondiale, la guerre du Vietnam ou de Corée.

 

Une efficacité discutable

Une agence, le Joint POW/MIA accounting Command est chargée de retrouver et rapatrier ces corps. Mais voilà, elle ne parvient à identifier que 80 soldats par an environ. Chaque identification dure 11 ans et coute 1 million de dollars en moyenne.

Aussi pour satisfaire certains parlementaires américains qui jugent son efficacité discutable, le Joint POW/MIA accounting Command s'est mis à organiser de fausses cérémonies d'arrivée à partir de 2006. Autrement dit, l'état-major affirmait avoir retrouvé des corps, mais les soldats n'étaient pas formellement identifiés.

 

Un C-17 en panne pour faire illusion

Pour faire illusion, le Pentagone mettait à contribution un C-17, un avion-cargo, afin de faire croire que les corps venaient d'arriver sur le sol américain. Si ce n'est que l'aéronef n'était capable ni de voler, ni même de rouler puisqu'il était remorqué avant la mise en scène.

Tandis que les cercueils contenant les dépouilles ou les restes des soldats entraient et sortaient des laboratoires d'analyses au moment des cérémonies sans considération de l'identité effective des soldats.

Après ces révélations chocs, le Pentagone a assuré que les corps en cours d'identification étaient toujours manipulés avec les plus grands soins et un souci de dignité. Elle a par ailleurs indiqué que les cérémonies d'arrivées ne seraient plus présentées comme telles, mais rebaptisées plus justement comme des "cérémonies d'honneur", afin d'enlever toute ambiguïté sur la présence, ou non, d'authentiques dépouilles.

 

Iron Man inspire le Pentagone pour des soldats du futur

Diaporama : les armes du futur 

Un soldat inconnu pourrait retrouver son identité 

 

Vous aimerez aussi

Will Beck, un des rescapés du massacre, plaçant des fleurs sur le mémorial érigé pour les 20 ans de Columbine [Jason Connolly / AFP]
Etats-Unis Vingt ans après, le lycée Columbine commémore la tuerie
De nombreux candidats sont déjà entrés dans la course à la présidence.
Etats-Unis Election présidentielle américaine 2020 : qui sont les candidats ?
Etats-Unis Perpétuité pour les parents tortionnaires de la «maison de l'horreur»

Ailleurs sur le web

Derniers articles