Missing Europe Children : "Les disparitions très inquiétantes sont souvent liées à l'exploitation sexuelle d'enfants"

Maria, le mystérieux "ange blond" retrouvée dans un camp rom en Grèce le 16 octobre 2013 [AFP PHOTO / GREEK POLICE / ARCHIVES]

Selon l’ONG Missing Children Europe, il y aurait chaque année en Europe 250.000 enfants signalés comme étant portés disparus. Entre 2% et 5% de ces disparitions sont considérées comme "très inquiétantes". Des chiffres qui pourraient être en réalité plus élevés. Delphine Moralis, secrétaire générale de l’organisation, nous aide à y voir plus clair.

Lire la première page de l'interview

 

Comment expliquez-vous ces disparitions très inquiétantes d’enfants ?

Ces disparitions sont souvent liées à des problèmes d’exploitation ou d’abus sexuels d’enfants qui, dans la majorité des cas, sont des atteintes individuelles à l’enfant. Il y a aussi un problème de trafic d’enfants qui s’inscrit dans le phénomène de la traite des êtres humains, qui n’est malheureusement pas nouveau.

 

L’actualité récente a soulevé des cas de trafics présumés de bébés roms. Est-il possible que cette communauté soit à ce point impliquée dans ce genre de commerce ?

Missing Children Europe n’a aucune statistique à ce sujet. Les données auxquelles nous avons accès ne nous permettent pas d’évaluer si des enfants sont plus "commercialisés" dans la communauté rom que dans une autre communauté. Les statistiques auxquelles nous avons accès ne nous permettent pas de confirmer ou d’infirmer cela.

 

Comment des enfants peuvent-ils être vendus ?

Là encore, il est très difficile de répondre à cette question. Des enfants très vulnérables peuvent être approchés. C’est le cas par exemple des mineurs non accompagnés dans les centres d'accueil qui disparaissent souvent dans les 48 heures. En n’ayant aucune protection, beaucoup de ces enfants sont victimes de traite des êtres humains.

 

Quels réflexes doivent avoir les parents en cas de disparition d’enfants ?

Appeler immédiatement la police. Contacter ensuite le 116 000 qui est un numéro spécialement dédié aux enfants disparus. Ce numéro est opérationnel dans 25 des 28 pays de l’Union Européenne et devrait l’être dans 27 états début 2014.

Les écoutants sont spécialement formés aux cas de disparitions d’enfants et travaillent en étroite collaboration avec la police qui, bien sûr, reste seule en charge de l’enquête. La majorité des centres d’appels peut répondre dans la langue du pays d’où l’appel est émis mais aussi en anglais. Les centres qui reçoivent les appels du 116 000 font également partie d’un réseau opérationnel européen permettant la collaboration au-delà des frontières en cas de besoin.

 

"Ange blond" : Maria enlevée aux Etats-Unis ?

Le mystère de "l'ange blond" secoue la Grèce

Le mystère de "l'ange blond suscite l'espoir de milliers de parents"

Maddie : publication de portraits-robots

Maddie : portraits-robots d'un homme vu avec un enfant dans les bras

Trafic présumé de bébés roms à Marseille

À suivre aussi

Dix ans après le succès du premier volume, Zep publie  le tome 2 de «Happy Sex» aux éditions Delcourt
Interview Zep : «le sexe devrait être joyeux»
Interview Bernard Pivot : «La mémoire est essentielle au bonheur de vivre»
Interview «Le procès de Mélenchon donne du grain à moudre au complotisme partisan», selon le politologue Philippe Moreau-Chevrolet

Ailleurs sur le web

Derniers articles