Un deuxième "ange blond" découvert en Irlande ?

Selini Sali et Christos Salis, le couple grec qui a élevé Maria. Photo fournie par la police grecque le 18 octobre 2013 Selini Sali et Christos Salis, le couple grec qui a élevé Maria. Photo fournie par la police grecque le 18 octobre 2013 [Police grecque / AFP /Archives]

Moins d'une semaine après la découverte de la jeune Maria, une fillette blonde retrouvée dans un camp rom en Grèce, la police irlandaise a découvert une autre enfant dans une famille rom d’Irlande. Elle a été retirée lundi au couple qui l’élevait.

 

Les autorités irlandaises ont retiré lundi au couple qui l'élevait une fillette de 7 ans qui vivait à Dublin dans une famille rom.

Cette affaire présente des similitudes avec l’histoire de Maria, une fillette blonde trouvée dans un camp rom en Grèce le 16 octobre dernier.

L'enfant découverte par la police irlandaise vivait dans une maison à Tallaght, située dans la grande banlieue de Dublin.

Selon un porte-parole de la police, elle a été confiée aux services de santé irlandais, en vertu de la loi sur la protection infantile datant de 1991.

Le porte-parole n’a toutefois pas fait référence à une famille rom, contrairement à Siobhan Curran, la responsable de l'association des gens du voyage "Pavee Point", qui a confirmé qu'il s'agissait bien d'une famille rom, tout en appelant à la prudence.

 

 

La crainte d'une "chasse aux sorcières"

Siobhan Curran met en garde contre toute "chasse aux sorcières". "Il y a un vrai danger pour qu'une action précipitée, basée sur les seules apparences, puisse créer les conditions d'une augmentation du racisme et de la discrimination contre la communauté rom vivant ici", a-t-elle souligné.

Selon le site internet du journal Sunday World, c’est encore l’absence de ressemblance physique entre la fillette et la famille rom dans laquelle elle vivait qui a motivé la police à intervenir. Comme Maria, l’enfant découverte à Dublin est une petite fille blonde au teint clair. Ses yeux sont bleus et elle est âgée de 7 ans.

 

La police pas convaincue

Les personnes qui l’ont élevée affirment qu'il s'agit bien de leur fille née en 2006. Le couple a produit un certificat de naissance et un passeport, mais ces documents n'ont  pas convaincu la police.

Ainsi, selon The Sunday Independent, les parents auraient affirmé que la fillette serait née dans un hôpital dublinois. Pourtant, en vérifiant auprès de l'hôpital en question, la police n'a trouvé aucune trace de la naissance de l'enfant.

En outre, la police doute de l’authenticité des documents fournis par le couple.  La photo présente sur le passeport est en effet celle d'un bébé. Difficile de comparer avec la fillette de 7 ans d’aujourd'hui.

Des tests ADN pourraient être effectués sur la fillette et sur le couple. En attendant, l’enfant a été confié aux services de santé irlandais.

Aucune précision n’a été communiquée sur son prénom ni sur l’endroit où elle se trouve désormais. En vertu de la législation irlandaise, elle peut rester dans un service de santé pendant un mois avant d’être confiée de nouveau aux personnes qui l'élèvent ou qu'elle ne soit placée ailleurs.

 

D’étranges similitudes avec Maria

L'affaire de cette petite fille irlandaise rappelle celle de Maria, la mystérieuse fillette blonde aux yeux verts découverte mercredi dernier lors d'un contrôle de routine de la police dans un camp rom de Farsala, (centre de la Grèce).

L’enfant était élevée par le couple formé de Selini Sali, âgée de 40 ans et de Christos Salis, 39 ans. Ils avaient d’abord affirmé que la fillette était leur propre fille mais des tests ADN avaient cependant prouvé que l’enfant n'avait aucun lien de parenté avec eux.

Lundi, le couple rom grec  a été placé en détention. Ils ont donné plusieurs versions quant aux origines de Maria, mais celle qui revient le plus souvent veut que l'enfant leur ait été confiée à sa naissance par une femme rom bulgare qui ne pouvait pas s'en occuper.

Selon la police grecque, le couple avait déclaré 14 enfants  en faisant établir de faux documents. Après enquête, seuls cinq enfants seraient légitimes

Suite à la diffusion des photos de Maria, la police  a reçu des milliers d'appels de parents ou de proches se disant à la recherche d'enfants disparus. Parmi eux, un couple d'Américains qui est persuadé que Maria est leur fille.

Maria est désormais prise en charge par l'association grecque "The smile of the child".

 

Valls confirme une prochaine réforme du droit d'asile

Vidéo : "L'Ange blond" forcée de danser dans un camp rom ?

Grèce : Le mystère de la fillette blonde suscite l'espoir de parents d'enfants disparus

"Ange blond" : un couple rom inculpé pour "enlèvement"

"Ange blond" : enquêtes sur une dizaine de cas d'enfants disparus

Le mystère de "l'ange blond" secoue la Grèce

"Ange blond" : Maria, enlevée aux Etats-Unis ?

Trafics présumés de bébés roms à Marseille

Seine-et-Marne : un nourisson vendu 15.000 euros ?

Vous aimerez aussi

Jonathann Daval, le 5 novembre 2017 à Gray, en Haute-Saône [SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives]
Enquête Meurtre d'Alexia Daval : une reconstitution pour lever les ultimes «zones d'ombres» prévue lundi
Neymar a assuré que sa relation sexuelle avec Najila Trindade était «consentie».
Enquête Neymar affirme que Najila Trindade «demandait à se faire fesser»
Nelson ALMEIDA / AFP
Enquête Plainte pour viol : Neymar entendu par la police

Ailleurs sur le web

Derniers articles