Découverte d'un charnier de 21 corps près de Bamako

Des policiers en patrouille à Bamako, au Mali [Issouf Sanogo / AFP/Archives] Des policiers en patrouille à Bamako, au Mali [Issouf Sanogo / AFP/Archives]

Un charnier de 21 corps, sans doute des "bérets rouges", des militaires proches du président Amadou Toumani Touré renversé en mars 2012, a été découvert dans la nuit de mardi à mercredi près de Bamako, a appris l'AFP de sources judiciare et sécuritaire.

"Nous avons découvert un charnier de 21 corps, probablement de militaires +bérets rouges+ dans une fosse commune de Diago. Les corps ont été exhumés", a déclaré un responsable du ministère malien de la Justice qui a participé à l'exhumation.

Cette information a été confirmée par une source sécuritaire malienne qui a indiqué "que des cartes d'identités retrouvées dans la fosse commune semblent confirmer qu'il s'agit de militaires +bérets rouges+ disparus".

Cette découverte intervient une semaine après l'arrestation, l'inculpation et l'incarcération d'Amadou Haya Sanogo, auteur du coup d'Etat du 22 mars 2012 contre le président Touré qui avait plongé la Mali dans le chaos. Son arrestation a été suivie de celle d'une quinzaine de ses proches, essentiellement des militaires.

Selon le gouvernement malien, "pour l'instant, M. Amadou Sanogo est inculpé de complicité d'enlèvement de personnes", mais une source proche du juge d'instruction Yaya Karembe chargé du dossier a affirmé à l'AFP qu'il a été inculpé de "meurtres, complicité de meurtres, assassinats, enlèvement de personnes et complicité d'enlèvement".

Le 30 avril 2012, les "bérets rouges" avaient vainement tenté de reprendre le pouvoir lors d'une tentative de contre-coup d'Etat sanglante au cours de laquelle une vingtaine d'entre eux avaient été tués par les "bérets verts", les hommes de Sanogo, mais dont les corps n'avaient jamais été retrouvés.

 

 

À suivre aussi

Armée La France annonce la mort d'un important chef jihadiste au Sahel
Armée Mali : Daesh revendique l'attaque à la bombe qui a tué un soldat français
Attaque Mali: attaque au véhicule piégé à l'entrée de la base française de Gao, trois blessés

Ailleurs sur le web

Derniers articles