Les remords de l'inventeur de la kalachnikov

Mikhaïl Kalachnikov avec un fusil d'assaut AK-47, le 15 avril 2006 à Moscou.[MAXIM MARMUR / AFP]

Une invention un peu trop lourde à porter. Décédé le 23 décembre dernier, à l’âge de 93 ans, Mikhaïl Kalachnikov, père du légendaire fusil d’assaut soviétique qui porte son nom, s’était interrogé sur sa culpabilité dans la mort de millions de personnes.

 

C’est ce qu’a révélé le quotidien Izvestia, en publiant des extraits d’une lettre datée du 7 avril 2013, adressée au patriarche Kirill, chef de l’Eglise russe orthodoxe. L’inventeur du AK-47 y fait part de son «insupportable» douleur, se demandant si lui, «fils d’une paysanne, chrétien orthodoxe», était «responsable de la mort de ces humains même si c’étaient des ennemis»

«Il a inventé son arme pour défendre sa patrie et non pas pour que des terroristes d’Arabie Saoudite s’en servent», a expliqué le porte-parole du patriarche Alexandre Volkov.

Conçue en 1947, la kalachnikov a été produite à plus de 100 millions d’exemplaires dans le monde

 

L'inventeur de la kalachnikov est décédé

La Russie enterre Kalachnikov avec les honneurs

 

À suivre aussi

Après les J.O en 2014, Sotchi se met à l’heure africaine
Russie Après les J.O en 2014, Sotchi se met à l’heure africaine
Une femelle ours a probablement attaqué l'homme pour protéger ses petits.
Russie Un homme entre la vie et la mort après avoir été écorché vif par des ours
Vladimir Poutine est le seul dirigeant international à parler à toutes les parties prenantes du conflit (Kurdes, Syrie et Turquie).
Moyen-orient Vladimir Poutine peut-il mettre fin à l'offensive turque en Syrie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles