Elisa Detrez : "L'expérience de ma vie"

Elisa Detrez. [© Maxime Coquard]

La Française Elisa Detrez a remporté, en juin 2013, le concours australien "Best job in the world". Son aventure de six mois en Australie s'est achevée le jeudi 6 février. Elle répond aux questions de DirectMatin. 

 

Que connaissiez-vous de l’Australie avant de partir pour l’aventure ?

Je suis un peu une fan de l'Australie depuis que je suis petite. Je jouais sur mon premier ordinateur avec un jeu éducatif de géographie et je répétais toujours le mot "Australie" ! Je connaissais donc déjà pas mal de choses à vrai dire, mais le Queensland, Etat où j'ai résidé pendant 6 mois, m'était moins familier. Bien sûr, je voulais voir la grande barrière de corail mais le reste était inconnu pour moi.

 

En quoi consistait ce job en Australie ?

Mon job avait deux facettes. J’étais tout d’abord une ambassadrice pour le Tourisme de l’Etat du Queensland. Je testais les excursions, les activités et les hébergements... D’un autre coté, je travaillais sur le terrain avec les Parcs Rangers du Queensland. J’ai visité quelque 57 parcs nationaux en six mois et rencontré 177 rangers.

Le but de la campagne Best Job, était que je partage toutes ces expériences magiques avec le monde via mon blog et les réseaux sociaux.

 

Pourquoi avoir postulé, pourquoi avoir accepté ?

100.000 dollars pour voyager tous frais payé en Australie, être accueillie en VIP partout et travailler en étroite collaboration avec des personnes dévouées à la conservation de la nature…Moi qui adore voyager, je ne pouvais guère espérer mieux. Qui aurait refusé une offre si alléchante ?

 

Quel est votre meilleur souvenir ?

Il y en a eu beaucoup ! J'ai un souvenir exceptionnel de mon séjour sur une île tropicale, Orpheus Island, accessible uniquement en hélicoptère. Nous étions les seuls clients de l'hôtel. Le service était impeccable, les repas étaient un vrai délice et l’île était splendide… Nous avions l’impression d’être des stars !

 

Et le pire ?

Une marche de quatre heures dans la forêt tropicale. Ca m'a paru si long... Je n’arrivais pas à suivre le guide qui s'exprimait avec un langage très soutenu.

 

Quelle est votre plus belle rencontre ?

Lors de mes premières semaines, je suis partie en camping pendant sept jours au niveau de la pointe nord de l'Australie. Un long voyage de 1.300 km sur des routes de terres rouges et de poussière. J'ai rencontré le responsable de l'un des parcs nationaux de la région.

Il m'a parlé de son mode de vie, au milieu de la nature, tout isolé, et il était totalement passionné par son travail de conservation. J'ai adoré ce moment, j'ai appris beaucoup de choses sur la faune et la flore de cet espace grandiose. Son style de vie m’a beaucoup marquée. Mon parcours a été riche en aventures et en rencontres inoubliables.

Les rangers sont des personnes passionnées par leur métier, ils sont dévoués pour rendre la nature accessible aux visiteurs et pour sauvegarder leur environnement magnifique. C’était un vrai bonheur pour moi de partager une heure, une journée ou plus avec eux sur le terrain.

 

Avez-vous ressenti une certaine forme d’isolement durant ce long séjour?

Franchement je n'ai pas eu le temps d'y penser. Les six mois sont passés très vite. Tout était nouveau et j'ai adoré chaque jour de cette expérience.

Bien sûr, l'Australie est un pays éloigné de la France, et souvent je me sentais loin de la famille, de mes amis…Mais grâce à Skype et autres moyens de télécommunication actuels, nous pouvons en quelque sorte rompre l'isolement. Cela faisait aussi partie de l'expérience, selon moi.

 

Que  vous a apporté cette expérience d’un point de vue personnel ?

Cette aventure a été riche en émotions. C'est une très belle expérience. Je me suis découverte pendant ce périple.

Et en Australie, la mentalité est différente. On peut plus facilement s'inventer un métier, une carrière. Pas besoin d'avoir le diplôme qui va avec. C'est plus libérateur. Je vais moins me mettre de barrières désormais et faire davantage ce qui me plaît dans la vie.

 

Quels sont vos projets désormais ?

Dans un premier temps, c’est-à-dire les six prochains mois, je vais continuer de voyager avec mon copain maxime et alimenter mon blog ainsi que les réseaux sociaux.

Nous allons travailler en collaboration avec les offices de tourisme des autres Etats australiens, et aussi avec des opérateurs touristiques comme YHA Australia, le plus grand réseau d'auberges de jeunesse du pays. Nous allons commencer le grand voyage par la Tasmanie.

Nous allons également  travailler de nouveau avec les Park rangers du Queensland, pour de la production de vidéos et le développement de leurs réseaux sociaux.

Nous ne devrions pas nous ennuyer dans les six prochains mois. Et ensuite, fin du Visa Vacance Travail et retour en France !

 

Consulter le blog d'Elisa Detrez

Une méduse d'1,5m de diamètre trouvée en Australie

L'Australie autorise l'élimination des requins 

 

Vous aimerez aussi

Jordan Bardella : « il faut une réponse politique » aux gilets jaunes
Interview Jordan Bardella : «il faut une réponse politique» aux gilets jaunes
Interview de Nicolle Beltrame, mère du héros de l'attentat de Trèbes
témoignage Interview de Nicolle Beltrame, mère du héros de l'attentat de Trèbes
Yannick Jadot : Emmanuel Macron «est dans la pure communication» sur le climat
EELV Pour Yannick Jadot, Emmanuel Macron «est dans la pure communication» sur le climat

Ailleurs sur le web

Derniers articles