Le Ku Klux Klan lance une campagne de recrutement

Un membre du Ku Klux Klan. [AFP]

L'organisation suprématiste blanche, le Ku Klux Klan, a distribué des tracts dans plusieurs villes américaines afin de recruter de nouveaux adhérents.

 

Le quotidien britannique The Telegraph rapporte que le Ku Klux Klan a lancé une campagne de recrutement d'adhérents dans les Etats du Texas, de la Louisiane, de l'Illinois et de la Pennsylvanie.

Au cours du week-end, les habitants de plusieurs villes ont ainsi découvert des tracts du KKK accrochés aux portes, sur les pare-brise des voitures ou jetées sur la pelouse.

Sur les tracts, la silhouette d'un membre de l'organisation, reconnaissable à sa cagoule blanche pointue et au symbole en croix de l'organisation placé sur la poitrine, montre le lecteur du doigt et déclare : "The KKK wants you" ("le Ku Klux Klan vous veut").

Une mise en scène volontairement calquée sur celle des célèbres affiches de l'armée américaine avec l'Oncle Sam.

Kevin Benton, porte-parole du bureau du shérif de la ville de Rhome (Texas) a expliqué au Telegraph qu'il n'avait pas vu ça depuis les années 90'. "Nous pensions que cela appartenait au passé", a-t-il souligné.

Si elle suscite de l'inquiétude, la campagne de recrutement du KKK n'en reste pas moins légale en vertu du premier amendement de la Constitution américaine qui protège la liberté d'expression.

Le quotidien britannique note que les groupes d'extrême-droite dont le Ku Klux Klan connaissent un regain de croissance spectaculaire depuis l'élection de Barack Obama en 2008. 

 

Le KKK obligé d'annuler un rassemblement

Grèce : un député néo-nazi s'en prend au maire d'Athènes

 

Vous aimerez aussi

PHOTO D'ILLUSTRATION: des étudiants de Bowie State University pendant la cérémonie de remise des diplômes le 17 mai 2013 à College Park, dans le Maryland [CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]
Etats-Unis Enorme surprise pour des étudiants américains : un milliardaire va payer leurs dettes
Donald Trump, pro-life, estime que l'avortement devrait être autorisé en cas de viol ou d'inceste
Etats-Unis Réactions, Cour suprême... l'avortement en Alabama : et maintenant ?
Etats-Unis Un médecin universitaire accusé d'agressions sexuelles sur au moins 177 étudiants

Ailleurs sur le web

Derniers articles