Et si Kim Jong-Un n'avait pas fait fusiller sa petite amie ?

Kim Jong-un.[AFP]

Le journal sud-coréen Chosun Ilbo affirmait au mois d’août dernier que Hyon Song-wol, l’ex petite amie du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, aurait été fusillée pour avoir violé les lois sur la pornographie. En réalité, il n’en serait rien. La belle aurait même fait une récente apparition à la télévision en Corée du Nord.

 

Et si Hyon Song-wol, l’ancienne maîtresse du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, n’était finalement pas morte ?

Une information dévoilée, au mois d’août 2013, par le journal sud-coréen Chosun Ilbo, laissait entendre que Hyon Song-wol – chanteuse de profession – avait été fusillée à la mitrailleuse le 20 août dernier en compagnie d’une douzaine d’artistes nord-coréens.

Les victimes étaient accusées d'avoir tourné des vidéos pornographiques et de les avoir diffusées sur le marché chinois.

Néanmoins, selon The Telegraph, la jeune femme aurait récemment fait une apparition télévisée dans laquelle elle donne "un discours à un rassemblement d’artistes du régime" à Pyongyang, la capitale nord-coréenne.

 

Kim Jong-un et Hyon Song-wol (DR)

 

Il y a une dizaine d’années, Hyon Song-wol et Kim-Jong-Un avaient entamé une relation amoureuse. Mais Kim Jong-il, le père de l’actuel dirigeant au pouvoir, avait désapprouvé l'union et avait mis un terme à cette histoire d’amour naissante.

Hyon Song-wol aurait alors ensuite épousé un militaire. Toutefois elle aurait tout de même continué à conserver une relation distante avec Kim Jong-Un.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles