Le pape lance un appel au dialogue entre les religions

Le pape François devant le Mur des lamentations. [ OSSERVATORE ROMANO / AFP]

C’est par une journée remplie de symboles que François a achevé lundi son voyage au Proche-Orient.

 

Car après avoir dénoncé la "tragédie incommensurable" de la Shoah au mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, le pape a lancé un appel commun aux trois religions monothéistes. "Respectons-nous et aimons-nous les uns les autres comme des frères et des sœurs !", a-t-il proclamé depuis l’esplanade des Mosquées.

Un souhait mis en pratique peu après devant le Mur des lamentations.  Après y avoir glissé un message de prière, le souverain pontife a pris dans ses bras deux amis, le rabbin Abraham Skorka et le professeur musulman Omar Abboud, réunissant les trois religions du Livre dans une même accolade. 

Le pape François a achevé son pèlerinage lundi par une messe célébrée au Cénacle, toujours dans la Ville sainte. Un site, là encore, rempli de sens, car considéré comme saint par les chrétiens, les juifs et les musulmans.

 

Incendie dans une église catholique

Une visite entachée en fin de journée par un incendie d'origine criminelle dans l'une des principales églises catholiques de Jérusalem, près de Cénacle. Selon un porte-parole de l'abbaye de la Dormition, le feu a notamment consumé des croix de bois.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles